des asticots retrouvés dans les pâtes, une seringue dans la viande, les parents choqués

by


Un scandale a récemment éclaté dans la ville de Lempdes, dans le Puy-de-Dôme. Ce vendredi 18 novembre, des élèves demi-pensionnaires ont malheureusement eu de mauvaises surprises dans leur repas. « Depuis six ans que je suis au sein de l’établissement, je n’avais jamais connu ça », a confié Isabelle Plassais, la proviseure du lycée Louis-Pasteur à Marmilhat, à La Montagne. Plusieurs élèves de l’établissement ont ainsi rapporté à la direction de l’établissement la présence de corps étrangers dans les plats servis à la cantine.

« Nous avons retrouvé un asticot dans les pâtes, des mouches dans le riz et même un bout de seringue dans un morceau de viande, et tout cela le même jour », a énuméré Aurélien Briquet, lycéen dans l’établissement. D’autres élèves sont venus corroborer le témoignage de l’étudiant avec photos à l’appui. La direction du lycée a, elle aussi, reconnu les faits. L’établissement s’est directement tourné vers ses fournisseurs pour les alerter sur ces découvertes stupéfiantes.

« Un bout de seringue dans un morceau de viande »

Plusieurs réponses ont rapidement été apportées par les approvisionneurs. Ainsi, la seringue « viendrait d’une injection réalisée sur l’animal et dont une partie serait restée dans un muscle sans que personne s’en aperçoive, et cela, jusqu’à ce qu’il arrive dans l’assiette ». La présence des mouches est, quant à elle, liée à l’établissement. La proviseure a en effet admis que le lycée a subi une invasion. « En raison du froid, des mouches sont rentrées à l’intérieur de l’établissement et certaines se sont glissées dans les salades de riz », a-t-elle indiqué.

Enfin, la découverte de l’asticot reste, quant à elle, un mystère. Le fournisseur n’a pour l’instant pas donné suite aux appels de la direction du lycée à ce sujet. Des trouvailles qui ne sont pas sans rappeler les insectes découverts dans les repas du lycée Camille Claudel de Caen il y a quelques semaines. Ce jeudi 6 octobre, les élèves ont eu la désagréable surprise de découvrir des vers dans leur plat de pâtes. France 3 Normandie a alors rapporté que plusieurs lycéens se sont retrouvés indisposés en raison de maux de ventre et de vomissements.

Plusieurs réponses apportées par les fournisseurs de la cantine

Les parents n’ont pas manqué de faire savoir leur inquiétude à la direction du lycée du Puy-de-Dôme. La proviseure s’est ainsi voulue rassurante. « Aucun élève n’a été intoxiqué. Tout a été mis en œuvre. Ce qui est arrivé est tout à fait exceptionnel. D’ailleurs les trois événements n’ont pas de lien entre eux, c’est assez incroyable que cela arrive le même jour. La cantine, qui a été récemment rénovée, ne présente aucun risque, mais nous serons plus vigilants désormais », a-t-elle affirmé.

À lire également :

La proviseure de l’établissement est sous le choc

Le Conseil régional a également été informé de la situation. Celui-ci « prend acte » et assure de son côté que « toutes les mesures ont été prises par le lycée ». Pour l’instant, aucune enquête n’a été prévue par l’institution. Du côté de Caen, la direction du lycée Camille Claudel a sollicité un laboratoire indépendant qui est venu faire des analyses sur des plats tests. « Nos plats sont faits sur place, dans notre cuisine. Ce vendredi matin, nous avons complètement vidé notre réserve, où se trouvent nos pâtes, notre riz et la reste de la nourriture. », a ainsi rapporté Jacky Borowczak, le proviseur du lycée.

« Nous procédons à la désinsectisation des lieux et nous avons jeté plus de la moitié du stock. Je comprends l’émoi suscité par cette affaire et j’en suis désolé. En 23 ans de métier, je n’avais jamais été confronté à ce type de souci. », a ajouté le directeur de l’établissement. La direction du lycée a promis aux parents une totale transparence sur les résultats des analyses. Si de nombreuses mesures d’hygiène sont prises par les structures, il n’est malheureusement pas rare que certains insectes soient parfois retrouvés dans les repas des établissements scolaires.





Source link

Related Posts

Leave a Comment