Déchirure musculaire de l’épaule : symptômes, causes, traitement

by



femme et pompes

Les douleurs d’épaule sont un motif fréquent de consultation en médecine générale, indique la Haute Autorité de Santé (HAS) (source 1). La principale cause de douleur d’épaule est la pathologie de la coiffe des rotateurs (voir plus bas), une lésion qui concerne environ deux douleurs d’épaule sur trois dans la population générale, rapporte la HAS. Mais devant une épaule douloureuse, en dehors des pathologies musculaires, d’autres diagnostics peuvent être évoqués : autre pathologie mécanique (arthrose), rhumatismale… On fait le point.

Quelles sont les causes d’une épaule douloureuse ?

La déchirure d’un muscle correspond à la lésion des fibres qui le composent. « Il faut savoir que la contracture ou la déchirure de l’épaule est une cause plus rare de la douleur à l’épaule. On parle plutôt de lésion aux fibres de l’épaule », indique le Dr Jean-Marc Sène, médecin du sport.

La douleur peut ainsi provenir d’une inflammation des tendons ou tendinopathie : « lorsqu’on a mal à l’épaule, ce sont plus souvent les tendons (les terminaisons du muscle qui viennent s’insérer sur l’os) que les muscles qui sont mis en cause. Les tendons peuvent être inflammés voire abîmés, et être à l’origine de la douleur : on parle alors de tendinopathie », explique-t-il.

Mais elle peut également avoir d’autres origines et provenir :

  • D’une inflammation de la bourse séreuse ou bursite : « entre l’os et les tendons, il existe de petites structures de dévissement qu’on appelle les bourses séreuses – on peut les comparer à une feuille de glissement, ou d’interposition, qui permet au tendon de ne pas frotter directement sur l’os. Lorsque cette feuille de glissement s’inflamme, cela provoque ce qu’on appelle une bursite » ;
  • D’une inflammation de la capsule articulaire ou capsulite : « l’articulation de l’épaule est entourée par un petit sac qu’on appelle une capsule articulaire et ce sac qui entoure l’articulation, quelques fois peut aussi s’inflammer » ;
  • D’une instabilité de l’épaule (cause ligamentaire), « autrement dit ce sont des ligaments de l’épaule qui ne tiennent pas bien » ;
  • De l’arthrose(cause articulaire) : « il peut y avoir des arthropathies au niveau de l’épaule ».

La tendinopathie ou la rupture de la coiffe des rotateurs

La coiffe des rotateurs désigne un groupe de quatre tendons (petit rond, sous épineux, sus-épineux, sous scapulaire) qui coiffent la tête de l’humérus (l’os qui constitue le squelette du bras entre l’épaule et le coude). La tendinopathie de la coiffe des rotateurs est une lésion dégénérative ou traumatique des tendons tandis qu’une rupture de la coiffe des rotateurs est une désinsertion totale ou partielle de ces tendons au niveau de l’humérus.

Comment savoir si l’on s’est fait une lésion musculaire à l’épaule ?

Les symptômes sont les suivants :

  • Une douleur : « il s’agit d’une douleur mécanique qui va s’accentuer lors de la mobilisation de l’épaule. Lorsqu’on souhaite lever le bras, tourner ou ouvrir l’épaule, on ressent une vive douleur », indique le Dr Sène ;
  • On constate également une diminution de l’amplitude : « il est plus difficile de lever le bras, on a moins d’amplitude de mouvement. On le voit notamment lorsqu’il est impossible d’enlever ou de mettre son t-shirt normalement » ;
  • La douleur peut être irradiée et descendre dans le bras, ou remonter vers le cou ;
  • Et quelques fois, notamment dans le cas d’une lésion ligamentaire, « il peut y avoir un jeu dans l’articulation, un peu comme si l’épaule allait se déboîter (instabilité de l’épaule) », conclut le médecin.

Que faire en cas de douleur au niveau de l’épaule ?

En cas de douleur à l’épaule (tout particulièrement après un traumatisme, comme un effort de traction ou de poussée…), les premiers réflexes à avoir sont :

  • D’arrêter immédiatement l’activité en cours, si l’on est en train de pratiquer une activité sportive ou un effort physique ;
  • D’immobiliser temporairement l’épaule, mais très peu de temps, pas plus d’un ou deux jours ;
  • De consulter rapidement son médecin afin de trouver l’origine de la douleur.

Afin de choisir le bon traitement, il faut donc identifier l’origine de la douleur, qui passe en premier lieu par l’examen clinique chez un médecin spécialiste de l’appareil locomoteur (rhumatologue, orthopédiste, médecin du sport…) ou chez son médecin traitant.

En cas de doute ou pour confirmer son hypothèse, il/elle peut éventuellement prescrire un examen complémentaire (échographie, imagerie de résonance magnétique ou IRM…). Une fois que le diagnostic lésionnel est posé, il/elle orienta ainsi le traitement.

Comment soigner une lésion musculaire à l’épaule ?

Le traitement sera adapté à la cause de la douleur, mais de manière générale de nombreuses lésions de l’épaule guérissent en observant du repos, puis des exercices de rééducation chez le/la kinésithérapeute.

Tendons, muscles inflammés : comment calmer la douleur ?

En cas de tendinopathie (mais aussi de bursite ou d’arthrose), le froid va venir soulager la douleur et congestion, notamment grâce à l’application de glace. On peut par exemple apposer une poche de glace enveloppée dans un tissu sur la zone douloureuse. Il est également possible de prendre des antalgiques si la douleur est importante.

Il est déconseillé d’appliquer de la chaleur ou de masser l’épaule.

Combien de temps dure la ou les lésion(s) ? 

« À partir d’une semaine après la déchirure musculaire, les lésions musculaires se réparent peu à peu, et un nouveau tissu conjonctif se met en place. Cette phase peut se prolonger jusqu’à 70 jours. Le remodelage du muscle correspond à la cicatrisation proprement dite, qui s’étend parfois sur plusieurs mois », indique l’Assurance maladie (source 2).



Source link

Related Posts

Leave a Comment