De l’ecstasy dans des bouteilles de champagne : les autorités sanitaires européennes sonnent l’alerte

par



bouteille champagne ectasy

L’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (AFSCA) signale à nouveau la présence potentielle de MDMA (ecstasy) dans certaines bouteilles de champagne vendues surtout en ligne, mais aussi dans quelques points de vente physiques.  

Le 25 février dernier, elle révélait l’existence d’une dizaine de cas d’intoxications recensés aux Pays-Bas et en Allemagne, dont l’une ayant causé un décès. Toutes les victimes avaient bu dans une bouteille de 3 litres de champagne Moët & Chandon Imperial Ice.

« L’enquête policière menée dans ce cadre indique qu’un deuxième numéro de lot peut être concerné par la problématique. Il s’agit donc aujourd’hui de bouteilles de 3 litres des 2 lots suivants : « LAJ7QAB6780004 » & “LAK5SAA6490005 (code visible sur l’étiquette, au dos des bouteilles). Ces bouteilles contiennent potentiellement de la MDMA (ecstasy) », alerte-t-elle (source 1). 

Les bouteilles étant opaques, il est difficile de distinguer à l’œil nu celles qui contiendraient de la MDMA. Mais un champagne contaminé présente quand même certaines caractéristiques :

  • Il ne pétille pas ;
  • Il a une couleur brun-rougeâtre, qui s’assombrit avec le temps ;
  • Il a une odeur proche de celle de l’anis.

L’origine exacte des contaminations n’est pas encore connue. Mais pour le groupe LVMH, propriétaire de Moët & Chandon, « il ne s’agit pas d’un problème de qualité, mais bien d’une affaire criminelle« , rapporte La Voix du Nord. « Ces bouteilles ont été achetées sur une plateforme d’achat de particulier à particulier, quelque temps avant leur consommation. Dans ce contexte, la police invite donc à la prudence lors de la consommation de boissons dont l’origine n’est pas claire. Il convient d’adopter la plus grande prudence lors d’achats privés sur Internet », précisait-il.

Que faire si vous avez l’une de ces bouteilles chez vous ?

Aucune intoxication n’a été pour le moment signalée en France. « Rien ne permet d’affirmer [ou d’infirmer] que les bouteilles concernées soient commercialisées sur le marché français », indiquait la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) dans un communiqué publié en mars 2022 (source 2).

  • Ne la consommez pas ! Le simple fait de tremper votre doigt dans le liquide et de le goûter pourrait entraîner de graves problèmes de santé liés à la consommation de MDMA.
  • Prenez contact avec l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire. 
  • Si vous avez ingéré le liquide, appelez immédiatement les secours ou un centre anti-poison. 



Source link

Related Posts

Laisser un Commentaire