Cuisses qui frottent : quelles solutions pour ne plus en souffrir ?

par



astuces cuisses qui frottent

L’été venu, passer une journée en jupe ou en robe peut rapidement se transformer en cauchemar, lorsque nos cuisses décident de se câliner. De trop nombreuses femmes sont malheureusement familières des rougeurs, brûlures et démangeaisons, qui peuvent parfois aller jusqu’aux saignements. Il existe pourtant des solutions pour limiter les désagréments, protéger votre peau et profiter, jambes nues, de la chaleur estivale !

Est-ce normal que mes cuisses se touchent ?

OUI. Rassurez-vous, le fait d’avoir les cuisses « qui se touchent » est tout à fait normal. Elles ont même un nom : les mermaids thighs. Contrairement à ce que l’on entend souvent, ce n’est pas un phénomène qui touche uniquement les personnes en surpoids ou en obésité. Les cuisses qui se touchent sont simplement le fait de la morphologie. Seules les femmes ayant des cuisses fines et des hanches larges sont épargnées par les frottements entre les cuisses – et encore. 

En hiver, cela ne pose pas trop de problèmes, mais en été, transpiration + mermaids thighs ne font pas bon ménage. Lorsque vous courrez ou que vous marchez, vos cuisses se touchent systématiquement, ce qui finit par provoquer une irritation de l’intérieur des cuisses et une sensation de brûlure. Douloureux, et peu esthétique, donc, quand vient l’heure de bronzer en maillot de bain. De petits boutons peuvent également apparaître et, dans les cas les plus extrêmes, occasionner des saignements. Heureusement, pas besoin d’en arriver jusque-là !

Nos astuces pour éviter les frottements à l’intérieur des cuisses

Pas question de vous interdire de porter vos robes ou vos jupes préférées, encore moins de vous forcer à porter un collant de la couleur de votre peau ! Le plus important est de conserver l’intérieur de vos cuisses « au sec », et d’éviter à tout prix qu’elles ne suintent. Plusieurs solutions permettent de sortir sereinement les jambes à l’air : 

  • Opter pour des crèmes isolantes et les crèmes anti-frottement qui réparent notre peau tout en étant un vrai bouclier pour lutter contre les irritations. Ne lésinez pas sur les quantités et ne faites pas trop pénétrer la crème, pour laisser un film barrière.
  • De la vaseline, de l’huile de coco ou du monoï: leur filet gras permet également de créer une barrière protectrice sur votre peau pour lutter contre les irritations. 
  • Pourquoi ne pas utiliser du talc, pour venir à bout de ce phénomène ? Cette poudre bien connue n’est pas réservée aux bébés. Il suffit d’en saupoudrer sur l’intérieur de vos cuisses pour limiter les frottements et les brûlures.

Seul inconvénient, pour être efficaces, ces solutions doivent être renouvelées régulièrement. Prenez donc en compte la logistique, avant de vous décider.

Miser sur des sous-vêtements stratégiques

  • Les shorties, ou cyclistes sont à la mode, et ça tombe bien ! Sous une jupe ou une robe, ils seront vos meilleurs alliés pour déambuler confortablement sous la chaleur de l’été. On en trouve de toutes les couleurs (en chair, en blanc, en noir, en bleu flashy, etc) de toutes les tailles, et à tous les prix. Privilégiez un modèle qui ne risque pas de glisser ou de dépasser de votre tenue.
  • Les bandes adhésives anti-frottement, plus discrètes que les cyclistes, peuvent être terriblement efficaces. Elles se placent au niveau des cuisses, pile à l’endroit où vous remarquez habituellement les frottements. Ces accessoires sont conçus pour laisse passer la transpiration et sont normalement assez larges pour couvrir une bonne partie de vos cuisses. Elles aussi sont disponibles en plusieurs coloris, et plus largeurs. 

S’il est déjà trop tard et que la transpiration a fait son œuvre, quelques astuces permettront de soulager les irritations et brûlures. Objectif ? Limiter les dégâts.

  • On nettoie les zones irritées en douceur, à l’eau claire, puis on applique une crème émolliente pour créer une couche protectrice et nourrir la peau fragilisée. Réitérez l’opération autant de fois que nécessaire pour soulager la douleur et éviter des marques résiduelles. 
  • Vous pouvez aussi miser sur l’aloe vera en gel, à appliquer sur toute la zone concernée. Cette plante est connue pour son action apaisante et réparatrice. Elle aidera ainsi à mieux cicatriser.
  • L’huile de millepertuis, anti-inflammatoire, antiseptique et cicatrisante peut aussi être utile.



Source link

Related Posts

Laisser un Commentaire