Covid-19 : selon une étude, la taille des doigts indique un lien entre un faible taux de testostérone et les hospitalisations

par



doigts

Pour connaître son risque d’hospitalisation à cause du Covid-19, on ne pense pas toujours à regarder … ses doigts.  Pourtant, il pourrait bien y avoir un lien. En effet, de précédentes études ont déjà confirmé qu’un annulaire plus long représentait un marqueur de niveaux plus élevés de testostérone avant la naissance. Un index plus long est lui un marqueur de niveaux plus élevés d’œstrogènes.

Identifier les patients à risque

Mais alors, quel est le lien avec le Covid-19 ? Des chercheurs de l’Université de Swansea (Pays de Galles) ont examiné le lien entre les niveaux d’hormones sexuelles dans l’utérus et pendant la puberté aux hospitalisations liées au virus du nouveau coronavirus. Ainsi, les chercheurs ont observé (source 1) que les patients avec des petits doigts courts ont tendance à présenter de graves symptômes de Covid-19 conduisant à une hospitalisation. Selon cette étude, les patients avec de grandes différences entre la main droite et la main gauche ont des probabilités d’hospitalisation élevées. Ces conclusions ont été publiées dans Scientific Reports.

Il existe actuellement plusieurs essais de médicaments à base de testostérone comme traitement contre le Covid-19. Des résultats qui suggèrent que « la gravité du Covid-19 est liée à un faible taux de testostérone et peut-être à un taux élevé d’œstrogènes chez les hommes et les femmes », souligne le professeur Manning.  Avant de compléter : « Ceci est important car s’il est possible d’identifier plus précisément qui est susceptible d’être sujet à un Covid-19 sévère, cela aiderait à cibler la vaccination ». D’autres études doivent permettre de confirmer ce lien auprès d’un échantillon plus vaste de participants.



Source link

Related Posts

Laisser un Commentaire