coût, conditions, avantages et inconvénients

by


Très peu de Français le savent et pourtant, il est possible de partir plus tôt à la retraite. Mais il faut mettre la main au portefeuille. Alors qu’en 2017, Emmanuel Macron avait annoncé sa volonté de réformer le système actuel des retraites, son plan prévu pour entrer en vigueur à partir de 2023, fait grincer des dents. Ces dernières semaines, des millions de Français grévistes sont descendus dans la rue pour manifester leur opposition à cette réforme des retraites.

Mandatée par le président de la République, la Première ministre, Elisabeth Borne cherche à augmenter l’âge de départ à la retraite de 62 à 64 ans. Si la réforme passe, la durée de cotisation requise augmentera de 41 ans et 9 mois pour les personnes nées en 1960 à 43 ans pour les personnes nées en 1973 ou plus tard.

Mais il existe un moyen de littéralement racheter des trimestres pour partir à la retraite plus tôt. Comme l’explique Service-Public.fr, Le rachat de trimestres permet aux salariés qui ont quitté l’entreprise avant l’âge de 62 ans de pouvoir racheter des trimestres et augmenter ainsi le montant de leurs pensions. En effet, plus un salarié cotise dans le système des retraites, et plus sa pension sera élevée. On vous explique précisément en quoi cela consiste, comment en bénéficier et sous quelles conditions.

Qu’est-ce que le rachat de trimestres pour la retraite ?

fiche de paie

Le rachat de trimestres est une mesure proposée par le gouvernement en vue de permettre aux salariés de prendre leur retraite plus tôt. Elle consiste à racheter des trimestres afin d’accumuler assez de points pour pouvoir obtenir une meilleure pension.

Afin de bénéficier du rachat de trimestres, un salarié doit fournir son « relevé de carrière» au service des retraites de son département. Celui-ci contient des informations importantes telles que la durée d’assurance, le nombre de trimestres acquis et le salaire annuel moyen.

Une fois que le service des retraites a validé le relevé de carrière, il peut alors procéder au rachat des trimestres manquants. Le montant des cotisations à payer dépend du nombre de trimestres à racheter et du taux appliqué.

Réforme des retraites 2023 : les conditions pour bénéficier du rachat de trimestres

D’après France 3, seulement 56.000 personnes ont racheté des trimestres au cours des 16 dernières années. En effet, la démarche est coûteuse et les conditions sont strictes.

Tout salarié qui souhaite racheter des trimestres doit réunir certaines conditions :

  • Avoir moins de 62 ans
  • Avoir quitté l’entreprise depuis au moins 12 mois
  • Avoir cotisé au moins 6 trimestres au cours des 5 dernières années
  • Ne pas être inscrit sur le registre des demandeurs d’emploi
  • Ne pas avoir demandé l’allocation chômage ou une autre forme d’indemnisation

Si le salarié remplit toutes les conditions, il peut alors demander le rachat de ses trimestres à la caisse de retraite de son département.

A lire également : 

Coûts et inconvénients du rachat de trimestres

Toutefois, le rachat de trimestres présente également des inconvénients. En effet, le montant des cotisations peut être très élevé, ce qui rend certaines personnes incapables de se le permettre. De plus, le rachat de trimestres n’est pas forcément rentable. Il faut donc bien calculer le rapport coûts/bénéfices avant de se lancer. En effet, cela peut coûter jusqu’à 6015 euros le trimestre !

« Si vous avez 20 ans et que vous gagnez moins de 33 000 euros sur l’année, pour le taux simple le rachat d’un trimestre vous coûtera 1 055 euros. Si vous avez 66 ans et que vous êtes dans la même fourchette salariale, il vous coûtera 3 044 euros pour le rachat d’un trimestre », explique Eric Michel à France 3. Un simulateur a été mis en ligne sur le site de l’Assurance retraite.

Par exemple, si une personne cotise pour 6 trimestres supplémentaires, elle ne verra pas de différence significative dans le montant de sa pension. Il est donc important de bien réfléchir avant de faire le choix de racheter des trimestres.

La réforme des retraites mise en place par Emmanuel Macron en 2023 devrait permettre aux salariés de bénéficier du rachat de trimestres plus facilement en diminuant le nombre de conditions à remplir et en abaissant le montant des cotisations à payer.





Source link

Related Posts

Leave a Comment