Coup de foudre : qu’est-ce c’est, quels sont les symptômes ?

par



quest ce que le coup de foudre

D’après un récent sondage réalisé par l’application Once, 77% des Français croient au coup de foudre et selon un sondage Ipsos, plus d’un sur deux en a déjà vécu un ! Mais alors est-ce de l’amour ou du désir ? Quels sont les signes d’un coup de foudre ? Est-ce que c’est toujours réciproque et est-ce que ça peut durer ? On répond à toutes ces questions et plus encore ! 

Définition : le coup de foudre, de quoi s’agit-il exactement ?

Avoir le coup de foudre ou un coup de cœur, ça veut dire tomber amoureux à la vitesse de l’éclair, d‘où son nom. C’est tout le processus d’énamoration qui se déroule en exactement un cinquième de seconde ! Pour 85 % des Français, il peut d’ailleurs frapper n’importe où, n’importe quand. Et 48 % des célibataires estiment que le coup de foudre serait systématiquement le point de départ d’une relation saine et stable. Alors près d’un tiers d’entre eux tente de forcer le destin en le cherchant ardemment. 17 % des répondants se disent même prêts à tout : déménager dans une autre ville, quitter leur emploi, se brouiller avec leurs proches… Il faut croire que l’amour a ses raisons que la raison ignore ! Alors pourquoi, comment ?

Le coup de foudre est une réaction au niveau neurophysiologique qui va activer 12 zones du cerveau et engendrer la sécrétion de nombreuses hormones : 

Dopamine (motivation) : c’est elle qui va créer le désir, en l’occurrence le désir de l’autre.

• Noradrénaline (excitation) : « La noradrénaline est proche de l’adrénaline et va augmenter notre excitation et notre hypervigilance lors de la rencontre, explique Sébastien Garnero, psychologue-sexologue. »

• Phenyléthylamine (euphorie) : Cette molécule, aussi appelée hormone du coup de foudre, va couper la faim, la soif et la fatigue, mais également lutter contre la dépression : « Quand l’euphorie, et l’excitation psychique s’emparent de nous, c’est aussi l’effet de la phenyléthylamine (PEA), neurotransmetteur alcaloïde, proche des amphétamines, mais naturelles. Ce qui explique que l’on peut parfois ne plus ressentir le besoin de dormir, de manger dans une forme d’énergie décuplée ; d’où l’expression : « vivre d’amour et d’eau fraîche ». Ce neurotransmetteur, va également provoquer un sentiment d’état de grâce, fait d’une profonde exaltation et allégresse »,  détaille notre expert.

• Ocytocine, prolactine, sérotonine, etc. : « Quand le coup de foudre amène à la rencontre sensuelle ou sexuelle, d’autres neuromédiateurs rentreront dans la danse, comme l’ocytocine (attachement affectif, lien émotionnel), la prolactine (hormone qui participe au bien-être et à la tendresse), la sérotonine (régulation émotionnelle, sentiment de bonheur et de bonne humeur), les endomorphines (sensations de plénitude intense, et de puissante relaxation).

Est-ce de l’amour ou du désir ?

S’agit-il plutôt d’une attirance physique ou intellectuelle ? Les deux mon neveu ! Comme l’affirme Jean-Pierre Ternaux, coordonnateur de l’Observatoire et neurobiologiste au CNRS, le coup de foudre : « C’est pour moitié une question de goût et donc d’attirance… Et pour moitié une question de biologie et de chimie » !

Et si 10% des Français, grands romantiques, disent ne pas prêter attention au physique lors d’un coup de foudre, il y a fort à parier que l’attirance physique entre tout de même en jeu. D’ailleurs, en anglais, on dit « love at first sight », en Italien « innamorarsi a prima vista », et en Espagnol « enamorarse a primera vista », soit : tomber amoureux au premier regard. On peut d’ailleurs ressentir le coup de foudre sans que l’autre ne pipe mot. Cela prouve bien que l’aspect physique compte. Néanmoins, ainsi que l’explique l’écrivain essayiste Pascal Bruckner dans un de ses ouvrages, ça ne suffit pas ou ne devrait pas : « Il est des coups de foudre physiques qui ne sont pas suivis de complicité d’esprit. Malheur aux amants qui n’ont que le sexe pour se connaître ! ». 

Avoir un coup de cœur : à quoi est-ce lié ? De quoi cela dépend-il ?

  • Une compatibilité naturelle… : les phéromones vont nous envoyer des signaux sur notre compatibilité potentielle. Notons que nous sommes plus attirés par des gens possédant un système immunitaire très différent du nôtre. Le but est de favoriser la complémentarité entre notre capital génétique et celui de l’autre. « C’est le côté survie de l’espèce, qui échappe au raisonnement », explique Jean-Pierre Ternaux. Mais après la procréation, les femmes auront tendance à aller vers des hommes ayant un capital génétique plus proche du leur. 
  • … et culturelle : bien sûr, si l’autre nous plait instantanément, c’est aussi parce que, psychologiquement, il résonne en nous. Réminiscences ? Complexe d’Œdipe ? Education ? En tout cas, ainsi que l’analyse notre expert, nous sommes tout entier tourné vers l’autre : « Pensées, cognitions et émotions sont orientées vers l’objet de désir : c’est lui ou elle. ».
  • Un état d’esprit : le coup de foudre arrive souvent lorsqu’on est détaché de toute volonté, on ne le cherche pas, c’est lui qui nous trouve. Et il faut a priori y croire ou vouloir y croire. « Il faut aussi un certain contexte émotionnel pour avoir le coup de foudre. En effet, ce dernier arrive souvent dans des moments particuliers de la vie (changements, carrefour existentiel, deuil…), qui réactivent une période de perméabilité à l’autre. », détaille notre sexologue. 

Le coup de foudre agit aussi bien sur le corps que sur l’esprit. 

Voici les « symptômes » physiques d’un coup de foudre : 

• cœur qui bat la chamade (légère tachycardie) ;

• dilatation des pupilles (mydriase) ;

• légère vasodilatation au niveau des joues ;

• sensation de papillon dans le ventre.

Voici les « symptômes » psychologiques d’un coup de foudre :

• sensation de joie intense.

Comme dans une rencontre traditionnelle, certains signes ne trompent pas quant à l’intérêt ou l’affection que quelqu’un nous porte. Cela peut aider à savoir si c’est de l’amour ou de l’amitié. Mais quand on tape vraiment dans l’œil de quelqu’un, en général, ça se voit ! Faites confiance à votre ressenti

Avoir un coup de foudre, est-ce que c’est bon signe ?

Oui. Pour beaucoup d’entre nous, il est le point de départ idéal d’une relation amoureuse. C’est un sentiment fort qui procure la sensation d’être plus vivant que jamais. Jeanne, qui a vécu le grand foudroiement, témoigne : « J’ai eu la sensation d’avoir trouvé le grand amour. Je me disais que je vivais la chose la plus belle et extraordinaire du monde : aimer et être aimé, follement ! Qu’y a-t-il de plus réjouissant que ça ? »

Et quelques fois ce n’est pas le cas : quand il n’est pas réciproque, le coup n’électrise plus, il électrocute. C’est alors de la passion, on aime en souffrance, à sens unique. D’autre part, comme nous l’avons vu, nous sommes plus attirés par des gens possédant un système immunitaire différent du nôtre. Or, un bon géniteur n’est pas forcément un bon amant !

Enfin, même quand l’amour est partagé, le coup de foudre peut parfois se révéler paralysant : « Au début, en sa présence, je n’arrivais plus à parler, je devenais écarlate, je me sentais bête… Et plus tard, alors même que nous étions en couple, il m’est arrivé de pleurer quand je passais la soirée chez des copines parce que j’avais trop envie d’être à ses côtés. Comme une gamine qui veut rentrer retrouver sa maman. Il me manquait trop. Je ne trouvais aucune saveur à être ailleurs, l’herbe était toujours plus verte avec lui !», admet Jeanne.

Combien de temps dure un coup de foudre ?

Un coup de foudre ce n’est pas forcément éphémère, cela peut bien sûr durer et aboutir à un couple solide. Mais comme pour toute relation amoureuse, il faudra alors parvenir à : 

  • Faire le deuil de certaines illusions : un coup de foudre est forcément constitué d’illusions puisqu’au moment du choc, on ne connaît pas la personne. Qui plus est, on sait que la zone cérébrale responsable du jugement est en veille au moment où l’on tombe amoureux d’où le fait que l‘amour rende aveugle. L’autre est donc toujours en proie à nous décevoir. 
  • Transcender le désir : les médias et les films entretiennent largement l’utopie d’un amour passionnel et éternel : on ne retrouve pas les amoureux de coup de foudre à Nothing Hill 20 ans après la rencontre. On ne les voit pas se battre contre le poids du quotidien ou les tentants appels d’une autre rencontre, plus fraîche, dans laquelle on pourra de nouveau projeter ses illusions. Or on le sait, l’amour passion ne dure pas toujours. Certains disent qu’il ne passerait pas la barre des 18 mois, tandis que d’autres estiment qu’il s’estompe après 3 à 4 ans (: nous aurions une sorte de programmation, liée à notre mémoire génétique, qui nous conditionnerait à aimer pendant 3 ans environ : période nécessaire pour assurer le développement de l’enfant jusqu’à son autonomie). Quoi qu’il en soit, seul le travail permet de faire durer le couple et l’amour. 1h50 de film contre des années de vie commune… Les vrais héros sont dans la vraie vie, trust me !

En bref, le coup de foudre, c’est un point de départ formidable si :

  • réciprocité il y a ;
  •  on n’est pas dupe de cet état « de crise » ;
  • on met ce sentiment à l’épreuve du temps.

Bien à vous et à vos coups de foudre,



Source link

Related Posts

Laisser un Commentaire