Contrôler sa glycémie avec la phyto et l’aroma

by



glycemie

Souvent dans le cas d’un prédiabète ou d’une glycémie « à surveiller », les médicaments ne sont pas nécessaires et les mesures de santé passent par l’alimentation et une bonne hygiène de vie. Pour rester dans un encadrement naturel et sans effet secondaire, les plantes sont une aide efficace, comme l’explique Caroline Gayet, phytothérapeute.  A noter : cet article est la retranscription de l’interview dans la vidéo-expert ci-dessus. 

Tisane « prévention diabète » : mode d’emploi

Pour réguler sa glycémie avec les plantes lorsque vous êtes concerné par le diabète ou par un pré-diabète, et bien vous avez plusieurs options. La tisane est intéressante parce qu’elle va jouer un rôle métabolique en agissant sur le foie et le pancréas, grâce notamment à trois plantes : l’olivier, feuilles de l’olivier, mais aussi les feuilles de gymnema et les feuilles de myrtille. Ce sont trois plantes qui sont hypoglycémiantes et donc qui vont baisser la concentration de sucre dans le sang et donc aider à améliorer vos glycémies. Elles vont en plus baisser l’appétence au sucre, donc vous aurez un moindre recours à cette saveur-là.

Pour consommer ces tisanes, il s’agit de faire une décoction plutôt qu’une infusion, puisque ce ne sont pas des plantes aromatiques.

  • Mode d’emploi :  on va prélever trois cuillerées à soupe d’un mélange à base de ces trois plantes-là (feuilles d’olivier, feuilles de gymnema et feuilles de myrtille), qu’on mettra dans l’eau froide, 75 cl d’eau froide. On porte le tout à ébullition et une fois que ça bout, on laissera bouillir pendant trois minutes. C’est ce qu’on appelle une décoction. Ensuite, on retire du feu, on couvre, on laisse infuser pendant dix minutes, on filtre et on boit 25 centilitres le matin, le midi et le soir, de préférence avant le repas, avant que justement il y ait de l’apport alimentaire. Si vous le faites après, ça marchera quand même. Mais c’est toujours mieux quand on traite le pancréas, de faire avant la prise alimentaire.

On en fait des cures de cette tisane pendant trois mois non-stop et ensuite on fait un suivi avec son bilan sanguin et on regarde sa glycémie à jeûn et son hémoglobine glyquée pour évaluer les résultats. Bien sûr, ne pas hésiter à en parler avec son médecin traitant

Bon à savoir : la tisane, elle peut s’ajouter aux médicaments si vous en prenez pour le diabète, mais elle conforte l’action des médicaments. Donc, il faut quand même le faire sous surveillance médicale pour vérifier que ça ne fasse pas trop baisser votre glycémie.

Le chrome, cofacteur de l’insuline

Je vous conseille aussi fortement de vous supplémenter en chrome parce que le chrome est un oligoélément qui est un cofacteur de l’insuline, c’est à dire qui va l’aider à mieux fonctionner, et il augmente le facteur de tolérance au glucose. Donc il est préventif dans le prédiabète pour vous éviter de déclencher un diabète et dans le cadre du diabète, ça va aider.

  • Mode d’emploi pour le chrome : un petit comprimé de 200 microgrammes tous les matins au cours du repas.

Normalement, quand vous êtes diabétique, vous ne vous arrêtez jamais de prendre du chrome. Et pour les prédiabètes, on peut faire des cures de trois mois, une pause et reprendre si besoin. Le chrome peut tout à fait s’ajouter aux traitements déjà anti-diabétiques oraux si vous en prenez.

La cannelle : la plante anti-sucre délicieuse

Petite astuce pour rendre sa tisane ou son eau encore plus savoureuse et renforcer son action :  c’est d’avoir recours à l’hydrolat de cannelle. La cannelle, c’est aussi une plante anti-sucre, elle coupe les envies de sucre. C’est une plante qui augmente légèrement le métabolisme basal et qui pourrait aider un petit peu à perdre du poids puisqu’on sait que perdre des excès de kilos de poids, cela aide à normaliser aussi le diabète. Autre action :  cela baisse, la résistance à l’insuline, des tissus. Et la cannelle, en plus, donne la pêche et c’est très bon au goût.

  • Mode d’emploi : on met une cuillère à soupe d’hydrolat pour un demi-litre de tisane, une cuillerée à soupe et demi pour les 75 cl que je vous ai recommandés.

Sinon, vous pouvez aussi mettre cette hydrolat directement dans une bouteille d’eau, pas forcément dans la tisane, et ça vous permettra de boire une boisson tout au long de la journée qui vous baissera cette appétence au sucre et en même temps, qui fera du bien à votre pancréas.



Source link

Related Posts

Leave a Comment