Contre les idées noires, des plantes et des huiles essentielles

by



idees noires

Contre les états de déprime, les idées noires et le mauvais blues, il existe des plantes et des huiles essentielles utiles. Elles sont expliquées ci-dessous, et nous précisons à chaque fois s’il existe des interférences avec les traitements médicamenteux,anxiolytiques ou antidépresseurs. Merci à Caroline Gayet pour ses conseils : Caroline est phytothérapeute, herboriste, auteure de nombreux ouvrages. A noter : cet article est la retranscription de l’interview dans la vidéo-expert ci-dessus. 

Incontournable millepertuis

Contre les idées noires et ces petites tendances à la déprime, il y a des plantes qui peuvent vous aider. Ce sont notamment celles qui vous augmentent votre sérotonine dans le cerveau. La sérotonine, c’est un neurotransmetteur qu’on a généralement en fin de journée, vers 17 h et qui est responsable justement de cette bonne humeur, de cette joie de vivre qui nous quitte un peu quand ça ne va pas.

Donc trois plantes permettent de booster cette sérotonine :  le safran, le millepertuis et la griffonia. Le millepertuis, c’est la plante la plus connue. C’est une herbe de la Saint-Jean, mais elle est difficile à utiliser si vous prenez des médicaments chimiques, puisque vous n’y avez pas le droit, puisque cela joue sur les enzymes hépatiques et cela nuit à la métabolisation de nombreux médicaments. Mais si vous ne prenez pas de médicament, alors le millepertuis peut être très intéressant, et vous aurez un effet relaxant qui s’installe assez rapidement. Et l’effet sur l’humeur le moral met un peu plus de temps. Il faut compter trois bonnes semaines.

  • Mode d’emploi du millepertuis : il existe en tisane, en teinture mère et en gélules. Cela se prend plutôt vers 16 h et au coucher.

Autre option, surtout si vous prenez déjà des médicaments : cela peut être le safran ou la griffonia. Safran et griffonia sont des plantes qui vont agir de la même façon et qui vont même agir un petit peu plus vite. En général dans la première semaine, vous sentez une amélioration. Le safran peut compléter aussi des médicaments qui seraient déjà antidépresseurs ou anxiolytiques. Griffonia ne peut pas s’ajouter aux antidépresseurs et aux anxiolytiques.

  • Mode d’emploi du safran et de la griffonia : ces plantes se prennent également à 16 h et au coucher et en général se présentent sous la forme de gélules. On fait des cures sur le temps de la boîte en général, une petite pause, une semaine et on reprend.

Pour tous ces traitements à base de plantes : ne pas hésiter à se faire suivre par un professionnel de santé parce que ce sont des problématiques psychiques et qui nécessitent un suivi. Et aussi, si on peut faire une petite thérapie par la parole, ça ne peut qu’aider.

N’hésitez pas à vous faire suivre par un professionnel de santé parce que ce sont des problématiques psychiques et qui nécessitent un suivi.

Omega 3 : le bon gras du cerveau

Autre chose qui peut aider la cellules nerveuses à aller un petit peu mieux : ce sont les oméga 3. Les oméga 3, vous savez, ce sont ces bonnes graisses du cerveau, mais pas seulement. Cela joue aussi comme anti-inflammatoire sur les problématiques articulaires par exemple. Mais il a été montré un impact sur notre humeur quand on manquait de DHA – notamment les oméga 3. Pour info il y a les DHA et les EPA. Et la DHA est impliquée dans tous les phénomènes cognitifs et donc dans tout ce qui est aussi humeur morale. Se supplémenter en oméga 3 peut être intéressant.

  • Mode d’emploi : on prend une petite capsule plutôt en soirée. 500 milligrammes de DHA c’est très bien et on fait une cure sur trois mois.

Des huiles essentielles spéciales « vie en rose »

Du côté aromathérapie, vous avez les huiles essentielles d’encens oliban et de litsée citronnée. La litsée, c’est une pure merveille, ça sent divinement bon. Et l’encens oliban : c’est une huile essentielle spirituelle, qui nous aide aussi à nous connecter à quelque chose de plus grand que soi et qui est très apaisante de tous nos petits tourments mentaux et qui va permettre d’aider dans les processus d’idées noires, de déprime assez profonde, de dépression. Donc, ne pas hésiter à s’en servir.

Il existe trois possibilités pour l’utilisation : 

  • en diffusion :  La litsée et l’encens se mélangent bien ensemble dans un diffuseur d’huiles essentielles.
  • Sinon, à utiliser en massage dans le creux du poignet : une petite goutte de chaque, on se fait une petite synergie. On peut les utiliser pures ou diluées dans un petit peu d’huile végétale, c’est comme vous voulez. Toujours, au préalable : vous aurez fait le petit test de tolérance au pli du coude 24 h avant.
  • Une fois que vous avez fait ces petits massages du poignet, venir en inspirer profondément, toujours idéalement en bouchant la narine et en fermant les yeux pour vous mettre dans une bulle olfactive, votre petite bulle de bien-être à vous pour aller mieux.



Source link

Related Posts

Leave a Comment