Consommer cet aliment très populaire accentuerait en réalité la chute des cheveux, selon une étude

by



5 28

Bien que la chute des cheveux concerne en règle générale les hommes, elle n’épargne pas les femmes. Mais ce n’est pas une fatalité, une alimentation saine permet réduire le risque de calvitie précoce. Certains aliments permettent même de favoriser la pousse des cheveux. D’autres au contraire seraient vraiment néfastes, c’est ce que démontre cette étude scientifique venue de Chine.

Les aliments qui favorisent la pousse des cheveux

L’alimentation joue un rôle essentiel dans la santé de vos cheveux, en particulier en ce qui concerne leur croissance. En consommant du zinc, votre organisme accélère la synthèse de la kératine et du collagène, deux protéines constitutives de la fibre capillaire. De la même manière, les protéines, qui composent 97% de la kératine, nourrissent le cuir chevelu, renforcent la fibre capillaire et apportent de la brillance.

Pour une chevelure belle, forte et longue, les spécialistes recommandent d’augmenter son apport en vitamines (A, B5, B6). Elles sont indispensables à la production de kératine. Les poissons gras, riches en oméga-3, favorisent le renforcement du follicule pileux et la croissance capillaire, contribuant ainsi à prévenir la chute des cheveux. Tout comme les œufs, qui riches en protéines et en biotine, nourrissent les cheveux et stimulent la production de kératine, et préviennent ainsi la sécheresse et la cassure.

Les sodas et la chute des cheveux

Si certains aliments favorisent la pousse des cheveux, d’autres pourraient être un accélérateur de calvitie. C’est en tout cas ce que démontre cette étude chinoise menée par des chercheurs de l’Université de Tsinghua à Pékin (Chine), dont GQ reprend les grandes lignes. Ces chercheurs ont sondé 1028 hommes âgés de 18 à 45 ans, concernant leurs habitudes alimentaires, comportementales et psychologiques, ainsi que leur environnement socio-démographique. Les personnes interrogées qui ont déclaré consommer des boissons sucrées plus de sept fois par semaine sont celles qui présentent le plus grand risque de subir une calvitie précoce.

Pour expliquer ces conclusions, les chercheurs avancent une explication principale. Une concentration élevée de glucose dans l’organisme, et son pendant l’excès de lipides, peut influencer la croissance des cheveux. « Un apport excessif en sucre s’accompagne souvent d’un apport excessif en lipides, et un régime riche en graisses est également considéré comme étant lié à la perte de cheveux précoce », expliquent les auteurs de l’étude.

À lire également :

De multiples facteurs

Une consommation excessive de sucre s’accompagne donc souvent d’un excès de lipides. Or une alimentation avec un apport important en graisse est également un facteur d’apparition de la calvitie. Des études menées sur des animaux ont montré qu’une alimentation grasse peut causer la perte de poils chez les souris. Bien entendu, la calvitie n’est pas le seul problème de santé publique en relation avec la consommation de sodas.

Et au-delà de la consommation excessive de sucre, il s’avère aussi que « la perte de cheveux est reliée à de multiples facteurs, incluant la génétique, l’anxiété, le sommeil, l’âge, l’indice de masse corporelle (IMC), les maladies, l’activité physique, la nutrition et le sommeil », selon l’étude. Cela souligne également l’importance particulière de la nutrition et de la diététique dans le retardement ou non du début de la perte de cheveux.



Source link

Related Posts

Leave a Comment