Comment éviter d’avoir envie de sucré dans la journée ?

par



1f4378809b1eafe803ffcd4dc6db12f9

Les premiers aliments que l’on mange après une nuit de sommeil sont très importants pour le reste de notre journée. C’est à ce moment que l’on va indiquer à notre corps de quoi il va avoir besoin au fil de la journée. Et si vous faites partie de ces personnes qui avalent une tartine de pâte à tartiner avant de sortir de chez vous, vous êtes les premiers concernés. A 10h30 vous avez faim ? C’est normal.

“La plupart d’entre nous avons trop de glucose dans le corps. Ça nous crée des problèmes. Par exemple, de la prise de poids, des coups de mou, des problèmes de fertilité, des difficultés à dormir… Et à long terme, on peut développer des maladies comme le diabète de type 2” explique ainsi Jessie Inchauspé, biochimiste et autrice de « Faites votre glucose votre révolution », à Brut.

Le pic de glucose

En mangeant sucré le matin, elle explique que votre corps connaît un important pic de glucose qui entraîne très rapide la chute de celui-ci. C’est ce qui provoque la sensation de faim très rapidement. Ce mode de fonctionnement, qu’elle compare à un « roller coaster » provoque donc des fringales toute la journée. Et pas n’importe lesquelles. Des envies de sucre que vous n’avez pas forcément lorsque vous n’avez pas mangé sucré au réveil.

Comment éviter d’avoir des envies de sucre ?

Pour vous sentir mieux dans votre corps, il est évident qu’il est important de réduire votre consommation de sucre. Pour ce faire, la biochimiste a lité six conseils à Brut pour gérer ses envies de sucré. Pour parvenir à ces conseils, elle a épluché 300 études récentes. A commencer par la prise d’un petit-déjeuner salé le matin.

“Ca va vous permettre d’avoir une journée avec beaucoup plus de concentration, moins de sautes d’humeur”.

Si vous ne prenez pas de petit-déjeuner, elle précise qu’il est tout de même important de casser son jeûne avec du salé.

L’ordre des aliments

Pour réduire les variations du taux de glucose, la biochimiste conseille de suivre un ordre précis lors de nos repas. L’ordre est le suivant : légumes, protéines, féculents.

« Quand on mange des légumes en premier, ils créent un bouclier protecteur dans notre estomac. Si ensuite, on met des féculents ou des sucres, grâce à ce bouclier, les molécules de glucose sont moins absorbées dans le sang. Donc on aura moins de pics de glucose et moins de symptômes.

Ne pas manger des féculents seuls

Pour réduire la vitesse à laquelle le glucose pénètre dans le sang, il faut, selon elle, accompagner systématiquement ses glucides. Donc, on limite les plâtrées de pâtes au pesto. Lorsque l’on mange des féculents, on veille à les accompagner de fibres et de protéines.

Consommer du vinaigre

Le vinaigre aurait un impact très positif sur notre taux de glycémie (taux de sucre dans le sang). Pour cette raison, il est conseillé d’en consommer lors de notre entrée (salade verte) ou même d’en mélanger à de l’eau dans un verre et de le boire avant le repas.

Du sport après le repas

Dans l’heure qui suit le repas, il faudrait pouvoir solliciter nos muscles pendant dix minutes. L’idée ? Les muscles vont avoir besoin d’énergie. Et cette énergie va être trouvée directement dans le sang. En faisant cela, vous éviterez le coup de barre après le repas.

Grignoter salé

Le salé, encore le salé. Même s’il est déconseillé de grignoter, nous ne sommes jamais que des humains et parfois, en plein après-midi nous avons envie de nous mettre quelque chose sous la dent. Lorsque cela arrive, faites en sorte que ça soit quelque chose de salé et non de sucré.

A lire aussi :

Perte de poids : voici l’horaire auquel vous pouvez grignoter (et c’est la science qui le dit)

6 astuces faciles pour cesser de grignoter en soirée

Maladie d’Alzheimer : cet aliment à inclure dans son petit-déjeuner pour réduire les risques





Source link

Related Posts

Laisser un Commentaire