Cette femme découvre qu’elle est mariée par erreur à deux hommes depuis 17 ans

by


La Dépêche du Midi vient de relayer l’histoire insolite d’une habitante de l’Hérault. Elle a découvert, par hasard, qu’elle était officiellement mariée depuis dix-sept ans non pas à un mais à deux hommes ! La nouvelle, peu banale, a de quoi surprendre. Elle aurait même pu être amusante si cette femme ne l’avait pas apprise alors qu’elle préparait des documents administratifs suite au décès de son fils.

En juin 2022, une mère quinquagénaire pleure la mort de son fils âgé de vingt-neuf ans. C’est en manipulant son acte de naissance et son acte de mariage qu’elle s’est rendue compte que quelque chose clochait. « Il y a bien inscrit que je me suis mariée en 2006, le problème, c’est que ce n’est absolument pas le nom de mon mari qui est écrit ici ». Incroyable. Le nom de son mari apparaît bien, sur son acte de mariage, mais c’est celui d’un autre homme sur son acte de naissance.

Une erreur sur son acte de naissance prouve qu’elle est mariée à deux hommes

A priori, une épouse est bien placée pour savoir avec qui elle a échangé ses vœux. Mais l’administration se base sur les documents officiels pour s’assurer de l’état civil des personnes. En l’occurrence, pour cette femme en deuil, ses deux pièces justificatives se contredisent. Aux yeux de la loi, l’acte de naissance possède une valeur supérieure à celle d’un acte de mariage. Elle se retrouve donc légalement mariée avec un autre homme que le sien depuis dix-sept ans.

L’étrange imbroglio ne s’arrête pas là. Car la femme connaît le nom de l’homme qui figure sur son acte de naissance, avec qui elle se serait soi-disant mariée. Le document officiel stipule qu’en 2006, elle est devenue l’épouse… de Monsieur le maire ! Celui-là même qui les a unis à l’époque, son vrai mari et elle. L’erreur administrative manifeste n’est malheureusement pas sans conséquence.

Des conséquences terribles sur son quotidien

Elle n’a rien su pendant dix-sept ans. Sans la perte de son fils, elle n’aurait pas eu à réunir ses papiers d’état civil qui lui ont permis de découvrir l’incroyable bévue. Non seulement elle n’est pas mariée à deux hommes, mais ne pas pouvoir prouver l’identité de celui avec qui elle vit peut lui porter préjudice. « [S’il arrive] quoi que ce soit à mon époux alors je n’aurais le droit à rien puisque je ne suis pas vraiment mariée avec lui ».

La juriste qui s’occupe de l’affaire lui a assuré qu’il suffisait de faire une demande de rectification d’une erreur dans un acte civil pour mettre les choses en ordre. Cela prendra deux mois maximum. Mais elle a tout de même souligné les potentiels problèmes qu’une telle anomalie peut générer : « Par exemple la retraite de réversion… Comment peut-elle faire pour succéder à un mari qui n’est pas son mari finalement ? Ça peut engendrer beaucoup de difficultés ».

À lire également :

Deux mois pour faire rectifier l’erreur administrative

En attendant, les mairies de son lieu de naissance et de son lieu de résidence se renvoient la balle : « La mairie de ma ville de naissance accuse celle où j’habite dans l’Hérault et vice-versa ». Tant que l’erreur administrative ne sera pas rectifiée, elle continuera d’être officiellement mariée au maire de son village de naissance… Avec toutes les conséquences que cela peut impliquer.





Source link

Related Posts

Leave a Comment