Cet homme de 26 ans se sentait « fatigué » et « essoufflé », les médecins lui annoncent qu’il n’a « plus que 3 semaines à vivre »

by


Harry Simpson, un habitant de Belfast, vient de vivre une histoire terrifiante. Peu avant de fêter son 26e anniversaire, ce nord-irlandais avait remarqué que des taches de couleur violette s’étaient formées sur son corps. Elles parsemaient sa poitrine, ce qu’il a remarqué alors qu’il prenait sa douche. Peu inquiet, il ne s’en préoccupe pas, les prenant pour des signes d’une affection parfaitement bénigne. Pourtant, il se sent de plus en plus fatigué…

Son état de santé commence à se dégrader quelques semaines après cette découverte. Harry Simpson est de nature plutôt sportive. Il travaille en tant que sauveteur. Pour fêter ses 26 ans, il se rend à Dubaï, où il a pratiqué du jetski et du saut en parachute. Or, il se sent anormalement essoufflé et fatigué pendant ses pratiques sportives.

Ce nord-irlandais de 26 ans se sentait anormalement « fatigué » et « essoufflé »

Son état empire jour après jour et Harry Simpson a de plus en plus de difficultés à faire du sport. Lors d’un entraînement à la montagne, il ressent un état de fatigue anormal. « J’étais vraiment fatigué, juste fatigué. J’allais à la salle de sport et j’étais essoufflé, loin d’être aussi bon que je le suis habituellement », a-t-il confié au journal britannique The Mirror.

Le jeune Britannique finit par se rendre chez le médecin, soupçonnant qu’il est porteur d’une maladie qui absorbe toute son énergie. Puisqu’il revient tout juste de Dubaï, son médecin pense immédiatement que son patient souffre d’une infection attrapée lors de son voyage aux Émirats Arabes Unis. Il ne lui prescrit que des antibiotiques, un traitement qui s’avère malheureusement inefficace…

« Plus que 3 semaines à vivre »

À l’occasion d’une deuxième consultation médicale, le médecin lui conseille de faire des analyses de sang. Après avoir suivi son premier traitement à la lettre, Harry Simpson ne remarque aucune amélioration de son état de santé. Alors qu’il ramène les résultats de son analyse sanguine, son médecin lui annonce une nouvelle terrifiante : il ne lui reste plus que « trois semaines à vivre ».

Les analyses sont sans appel : le jeune Britannique souffre d’une leucémie (un cancer du sang). Une maladie extrêmement grave, dont le taux de survie varie considérablement selon la forme qu’elle prend. En l’occurrence, son médecin pensait que tout espoir de guérison était perdu pour son patient.

À lire également :

Un miracle

La gravité de la situation aurait pu abattre Harry Simpson. Face à sa leucémie, il décide au contraire de se battre et suit un traitement sur cinq semaines. Son intensité est telle qu’elle lui fait perdre 15 kilos. Mais ses efforts payent, car le cancer finit par disparaître. Après plusieurs tests de moelle osseuse, la bonne nouvelle qu’il attendait depuis des mois tombe enfin : la leucémie a été vaincue !





Source link

Related Posts

Leave a Comment