Ces aliments inflammatogènes à supprimer de notre alimentation pour aller mieux

by



3 27

Certains aliments et nutriments peuvent provoquer des inflammations. Une consommation excessive et régulière de ces éléments pourrait même accroître le risque de développer des maladies chroniques, notamment des maladies cardiaques et des accidents vasculaires cérébraux. De plus, ils aggravent les symptômes de pathologies préexistantes. Quels sont-ils ? Pourquoi ont-ils des propriétés pro-inflammatoires ? On vous explique.

Qu’est-ce qu’une inflammation ?

L’inflammation est une série de réponses déclenchées par l’organisme en réaction à une agression interne ou externe telle qu’une infection, un traumatisme, des frottements ou une mauvaise alimentation. Il s’agit d’un mécanisme de défense. Toute douleur trouve son origine dans une inflammation, et ses conséquences peuvent varier de la tendinite au cancer. Certains experts estiment même qu’elle pourrait être un facteur déclenchant d’états dépressifs.

Certains aliments ont la capacité de diminuer l’inflammation dans le corps en rétablissant l’équilibre acido-basique, en réduisant le stress oxydatif et en rééquilibrant la flore intestinale. C’est le cas des fruits, des légumes, des poissons gras tels que le saumon, des œufs, du curcuma, des légumineuses. De plus, les huiles de lin, de colza, de chanvre et de noix, riches en oméga-3, contribuent également à cette action anti-inflammatoire. Mais certains aliments au contraire entrainent des inflammations, il faut donc les éviter au maximum.

Les aliments inflammatogènes ou inflammatoires

Dans le Journal des femmes, le docteur Jean-Christophe Charrié explique les effets des aliments inflammatogènes sur notre organisme. « L’alimentation entraîne un gros travail de digestion pour le pancréas. Par un phénomène de cascade, lorsque le pancréas est sollicité, le nerf vague qui lui est relié (au niveau du cerveau) l’est également ce qui augmente la congestion des tissus de l’organisme qui produit de l’inflammation et peut favoriser à la longue les maladies inflammatoires »Si c’est votre cas, il faut absolument éviter toute une liste d’aliments.

En premier lieu, il faut éviter les produits laitiers. « Il faut supprimer les produits qui sont naturellement difficiles à digérer comme le lait de vache, non pas à cause de ses graisses mais de ses protéines qui nécessitent beaucoup d’enzymes pour être digérées » explique le médecin. Même chose pour les produits acides. « Les aliments acides comme l’oignon et l’échalote stimulent la fabrication d’acide chlorhydrique dans l’estomac. Si on fabrique cet acide, le pancréas va devoir fabriquer du bicarbonate pour le digérer ce qui augmente son travail ». D’autres sources d’acidité alimentaire comprennent le vinaigre et les viandes rouges.

À lire également :

Éviter les produits industriels

Il est recommandé d’éviter les produits industrialisés et le sucre raffiné dans le cadre d’une alimentation visant à réduire l’inflammation. « Quand vous lisez une étiquette, les aliments sont dans l’ordre de concentration et quand ils sont à la même concentration, ils sont dans l’ordre alphabétique, vous verrez dans beaucoup de produits que le sucre est premier ou en deuxième ». Le médecin donne des solutions alternatives pour se passer du sucre : « Si on veut se sevrer du sucre, il faut passer d’abord au fructose plutôt que de manger du glucose qui entraîne une relance insulinique, par exemple avec le sirop d’agave et les miels foncés (châtaigniers) ».

Bien sûr, il n’est pas toujours possible de se passer à 100% de tous les aliments cités par ce médecin. Mais rassurez-vous, ce n’est pas la consommation unique de ces produits qui pose problème, c’est leur usage fréquent. « C’est la répétition d’une alimentation qui favorise la congestion qui va aggraver l’inflammation. Vous pouvez prendre un aliment ‘inflammatogène’ une seule fois, il n’aura pas d’impact. Si vous commencez à le manger trois fois par jour, tous les jours de la semaine en continu, là vous rentrez dans une problématique qui va nourrir votre organisme ». À vous donc de consommer avec modération.



Source link

Related Posts

Leave a Comment