Category:

Beauté News



Quelle est la meilleure huile essentielle pour les cheveux ?

 Il n’y a pas qu’une huile essentielle mais plusieurs car elles ont chacune des propriétés différentes et tout dépend donc du problème à traiter. Est-ce pour limiter la chute des cheveux, pour favoriser leur repousse, pour lutter contre des cheveux gras ou, à l’inverse, des cheveux secs, pour éliminer des pellicules du cuir chevelu, pour dompter ses boucles ou pour donner du volume aux cheveux fins ?

« Les principales huiles essentielles utilisées pour les cheveux sont les suivantes : huile essentielle de Bay Saint Thomas, de Romarin à cinéole ou à verbénone, de pamplemousse, de Cèdre de l’Atlas, de Sauge sclarée, de citron, d’Ylang Ylang, de Lemongrass, de Bois de rose, de Lavande, de Patchouli, de Palmarosa, de Tea Tree, de Laurier noble », énumère Emilie Jolibois, responsable ingrédients cosmétiques & extraits végétaux chez Aroma-Zone.

Quelle huile essentielle pour stimuler la pousse des cheveux ?

 Vous avez l’impression, depuis quelque temps, que vos cheveux ne poussent plus, ou beaucoup moins que d’habitude, c’est-à-dire en moyenne entre un et deux centimètres par mois.  Il peut y avoir plusieurs raisons : une mauvaise hygiène alimentaire avec un manque de vitamines, de protéines, de bonnes graisses, mais également l’utilisation en excès de produits capillaires, la pollution atmosphérique… Vers quelles huiles essentielles se tourner pour booster la pousse des cheveux ?

L’huile essentielle de Bay Saint Thomas

Elle provient du Pimenta racemosa M qui est un petit arbuste de la famille des Myrtacées, originaire de l’Inde et de l’Océanie. Il fait de petites fleurs blanches qui deviennent ensuite des baies noires, et ce sont des feuilles qui renferment l’huile, à l’odeur puissante et boisée. Ce sont donc les rameaux feuillés qui sont utilisés pour réaliser l’huile essentielle par distillation complète par entraînement à la vapeur d’eau.

« L’huile essentielle de Bay Saint Thomas est utilisée pour ses vertus stimulantes et toniques et parce qu’elle favorise la microcirculation au niveau du cuir chevelu, explique Emilie Jolibois. Mais attention, elle ne fait pas pousser les cheveux plus vite ! »

L’huile essentielle de Romarin à cinéole

Elle provient de l’arbrisseau (Rosmarinus officinalis) que l’on trouve dans la garrigue du pourtour méditerranéen. Ce sont les rameaux de la plante qui sont utilisés pour confectionner l’huile essentielle de Romarin à cinéole par distillation complète par entraînement à la vapeur d’eau.

« L’huile essentielle de Romarin à cinéole est tonique et revitalisante et stimule la pousse des cheveux », précise Emilie Jolibois.

L’huile essentielle de Romarin à verbénone

Le romarin à verbénone (Rosmarinus officialis sb. Verbénone) est, comme le Romarin à cinéole, un arbrisseau de la garrigue et du pourtour méditerranéen. Pour réaliser l’huile essentielle de Romarin à verbénone, ce sont les sommités fleuries qui sont utilisées par distillation complète par entraînement à la vapeur d’eau.

« L’huile essentielle de Romarin à verbénone est tonique et stimule le cuir chevelu en cas de fatigue des cheveux », indique Emilie Jolibois.

L’huile essentielle de Pamplemousse

Le pamplemoussier (Citrus Paradisii) est un arbre à feuillage dense donnant des fruit sen grappe. S’ils sont appelés pamplemousse, leur nom botanique est pomélos. Les pomélos se déclinent en trois couleurs : jaune, rose et rouge.

L’huile essentielle de Pamplemousse est obtenue par expression à froid des zestes du fruit.

« L’huile essentielle de Pamplemousse, tonique, fortifie les cheveux », dit Emilie Jolibois.

Comment utiliser ces huiles essentielles sur les cheveux ?

« Les huiles essentielles ne s’utilisent jamais pures sur le cuir chevelu », avertit Emilie Jolibois. Comment faire ?

« On peut diluer 5 gouttes d’huile essentielle de Bay Saint Thomas, de Romarin à cinéole, de Romarin à verbénone et de pamplemousse dans 1 cuillerée à soupe d’une huile végétale », conseille-t-elle.

On utilisera préférentiellement une huile végétale de ricin, de moutarde ou de roquette, intéressantes en cas de ralentissement de pousse du cheveu.

 « On frictionne le cuir chevelu du mélange obtenu. On laisse poser entre 30 minutes et une heure avant de faire son shampooing. On peut faire se traitement une fois par semaine, voire deux fois pour celles qui ont le courage et/ou le temps », préconise Emilie Jolibois.

Elle conseille également de compléter par une cure de levure de bière durant 2 à 3 mois, temps du cycle des cheveux.

Quelle huile essentielle pour la repousse des cheveux ?

La chute de cheveux peut avoir de nombreuses raisons : tout d’abord le nombre de cycles programmé des cheveux, mais également en cas de stress, de problèmes hormonaux, de certaines maladies comme le diabète, l’anémie ou des problèmes de thyroïde, ainsi qu’avec la prise de certains médicaments comme la chimiothérapie.

Vers quelles huiles essentielles se tourner pour remédier au problème ?

L’huile essentielle de Cèdre de l’Atlas

Elle provient du conifère (Cedrus atlantica) du même nom qui est originaire d’Afrique du Nord et plus particulièrement du Maroc. Son huile essentielle s’obtient par distillation complète par entraînement à la vapeur d’eau du bois.

« L’huile essentielle de Cèdre de l’Atlas est tonique et stimulante, informe Emilie Jolibois. Il faut en diluer 5 gouttes dans une cuillerée à soupe d’huile de ricin, qui nourrit les cheveux. Puis appliquer sur les cheveux et laisser poser 30 minutes avant de faire son shampooing. »

L’huile essentielle de Sauge Sclarée

La sauge sclarée (salvia officinalis) est une plante aromatique de la famille des lamiacées. Elle possède de grandes tiges, des feuilles velues et des fleurs blanches tachetées de bleu-violet. On la trouve en Provence où elle fleurit de juin à septembre.

L’huile essentielle de Sauge sclarée est réalisée à partir des feuilles et sommités fleuries par distillation complète par entraînement d’eau.

« Attention, oestrogen-like, l’huile essentielle de Sauge sclarée ne doit pas être utilisée pendant la grossesse, l’allaitement et chez les femmes ayant eu un cancer hormono-dépendant, avertit Emilie Jolibois. Sinon, c’est un bon tonique du cuir chevelu. On peut diluer 5 gouttes d’huile essentielle de Sauge sclarée dans 1 cuillerée à soupe d’huile de ricin et appliquer sur ses cheveux en laissant poser quelques minutes avant de faire un shampooing. »

Quelle huile essentielle pour les cheveux gras ?

Les cheveux gras secrètent trop de sébum, ce qui leur donne un aspect poisseux, lourd, collant dès le lendemain ou deux jours après avoir effectué un shampooing. Les causes des cheveux gras sont nombreuses : dérèglement hormonal, stress, pollution, utilisation de produits capillaires trop agressifs, alimentation très riche en gras et en sucres rapides.

Plusieurs huiles essentielles peuvent être utilisées pour réguler la sécrétion de sébum du cuir chevelu. Voici lesquelles.

L’huile essentielle de Citron

Le citronnier (citrus limon) est originaire d’Inde et cultivé dans tout le bassin méditerranéen. Il atteint rapidement la taille de 2 à 3 m. Ses feuilles et ses fleurs blanches sont très parfumées.

Ce sont ses zestes qui sont utilisées pour confectionner l’huile essentielle de Citron par expression à froid.

« L’huile essentielle de Citron est astringente et elle purifie le cuir chevelu », explique Emilie Jolibois

L’huile essentielle de Pamplemousse

Le pamplemoussier (Citrus Paradisii) est un arbre à feuillage dense donnant des fruit sen grappe. S’ils sont appelés pamplemousse, leur nom botanique est pomélos. Les pomélos se déclinent en trois couleurs : jaune, rose et rouge.

L’huile essentielle de Pamplemousse est obtenue par expression à froid des zestes du fruit.

« Comme l’huile essentielle de Citron, celle de pamplemousse est astringente et purifiante », explique Emilie Jolibois.

L’huile essentielle de Romarin à verbénone

Le romarin à verbénone (Romarinus officinalis sb. Verbenone) est un arbrisseau de la garrigue et du pourtour méditerranéen. Cette plante vivace a des aiguilles gris-vert et des petites fleurs blanches à bleu.

Ce sont les sommités fleuries qui sont distillées par entraînement à la vapeur d’eau pour confectionner l’huile essentielle.

« L’huile essentielle de Romarin à verbénone est kératolytique, précise Emilie Jolibois. Elle ressert les pores de la peau et dissout le sébum. » 

Comment utiliser ces huiles essentielles contre les cheveux gras ?

Il y a plusieurs façons de profiter de leurs bienfaits. Voici ce que préconise Emilie Jolibois.

« Mélanger 5 gouttes d’huile essentielle de Citron, de Pamplemousse ou de Romarin à verbénone dans une cuillerée à soupe d’huile de jojoba. Cette dernière est régulatrice. Appliquer sur le cuir chevelu, laisser poser 30 minutes environ, puis effectuer 2 shampooings de suite. »

On peut aussi utiliser ces huiles essentielles en remplacement du shampooing. Voici comment faire : « Réaliser un masque à l’argile avec 2 à 3 cuillerées à soupe d’argile verte ou de rhassoul, additionné de 3 à 4 gouttes d’huile essentielle de Citron, de Pamplemousse ou de Romarin à verbérone et d’un peu d’eau. Mélanger. Appliquer sur les racines uniquement. Laisser poser 10 à 15 minutes puis rincer. Pour contrebalancer l’effet desséchant de l’argile, rincer les cheveux en ajoutant dans l’eau de rinçage 2 cuillerées à soupe de vinaigre de cidre, de coco ou de grenade pour resserrer les écailles. »

Quelle huile essentielle pour les cheveux secs ?

Les cheveux secs sont fourchus, cassants. Ils manquent de brillance. Les causes de cet état du cheveu peuvent être des à l’utilisation de produits capillaires trop agressifs, notamment trop riches en sulfate, aux teintures et décolorations des cheveux, à un séchage des cheveux avec un séchoir trop chaud, à l’utilisation trop répétée et sans protection d’un lisseur…

Très peu d’huiles essentielles sont adaptés à la problématique des cheveux secs.

« La seule huile essentielle que l’on peut préconiser est l’huile essentielle d’Ylang-ylang, informe Emilie Jolibois. Elle régule la production de sébum. »

L’Ylang-ylang (Cananga odorata) est un arbre originaire d’Asie du Sud-est, à la croissance très rapide et pouvant atteindre 25 à 30 mètres de haut. Ce sont ses fleurs qui sont utilisées pour la confection de l’huile essentielle. Elles sont distillées par entraînement à la vapeur d’eau.

« Les cheveux secs ont besoin de gras pour reconstituer le ciment des cheveux, la kératine, explique Emilie Jolibois. L’huile essentielle d’Ylang-ylang est à mélanger avec une huile qui va gainer les cheveux comme celles de coco, d’argan ou de ricin. Il est recommandé de faire un ‘bain d’huile’ en mélangeant 5 gouttes d’huile essentielle d’Ylang-ylang dans une cuillerée à soupe d’huile d’argan tiède. Appliquer ce mélange sur les racines et les longueurs. Masser et laisser poser 30 minutes en recouvrant d’une serviette avant d’effectuer un à deux shampooings. » 

Quelle huile essentielle pour les cheveux colorés ?

Près d’une femme sur deux se colore les cheveux. Les colorations sensibilisent et fragilisent les cheveux. D’où l’importance de bien les hydrater et les protéger.

Comme pour les cheveux secs, on peut avoir recours à l’huile essentielle d’Ylang-ylang. « Cette dernière apporte de la brillance aux cheveux », informe Emilie Jolibois.

Pour les cheveux colorés en blonds, l’huile essentielle de Camomille Romaine est une bonne solution. « De couleur bleue, l’huile essentielle de Camomille Romaine neutralise les reflets jaunes des colorations blondes », précise Emilie Jolibois.

Comment l’utiliser ? « Diluer 1 goutte d’huile essentielle de Camomille Romaine dans un noix de son shampooing habituel. Laver ses cheveux et les rincer. » 

Quelle huile essentielle pour les cheveux fins ?

Les cheveux fins ont un petit diamètre. Ils ont tendance à être plats. Ce qu’on recherche dans ce cas-là est comment leur donner du volume ? Deux huiles essentielles sont intéressantes à utiliser.

L’huile essentielle de Lemongrass

Le Lemongrass (Cymbopogon citratus) est une plante connue également sous le nom de verveine des Indes ou de citronnelle de Madagascar. Elle fait partie de la famille des Poacées. Elle est originaire d’Afrique, d’Asie et d’Australie.

Ce sont les parties aériennes de la plante qui sont distillées par entraînement à la vapeur d’eau pour confectionner l’huile essentielle de Lemongrass.

« L’huile essentielle de Lemongrass fortifie les cheveux, leur donne du volume », explique Emilie Jolibois.

L’huile essentielle de Bois de rose

Le bois de rose (Aniba rosaedora) est un arbre originaire du Brésil et de la Guyane. Il tient son nom de la couleur de son bois : rose à rougeâtre. Il mesure de 20 à 40 mètres de hauteur. Ses feuilles sont persistantes, alternes longuement pétiolées, ovales et très longues : jusqu’à 20 Cm. Ses fleurs sont jaunes.

Ce sont ses feuilles qui sont distillées par entraînement à la vapeur d’eau pour réaliser l’huile essentielle.

« L’huile essentielle de Bois de rose apporte de la vigueur aux cheveux fins », précise Emilie Jolibois.

Comment utiliser ces huiles pour donner du volume aux cheveux fins ?

« Pour bénéficier du bienfait de l’huile essentielle de Lemongrass et de celle de Bois de rose, on peut incorporer 3 à 4 gouttes de l’une de ces deux huiles dans 3 cuillerées à soupe de Rhassoul ou de henné neutre, dilué avec un peu d’eau et laisser poser quelques minutes avant de faire un shampooing et rincer à l’eau vinaigrée, préconise Emilie Jolibois. Plus rapide, on peut aussi tout simplement diluer une goutte de l’une de ces deux huiles dans son shampooing habituel. »

Quelle huile essentielle pour les cheveux bouclés ?

Les cheveux bouclés peuvent être difficiles à coiffer, les boucles étant indomptables à cause de leurs courbures plus ou moins prononcées. Ils ont tendance à être secs.

« On peut diluer 5 gouttes d’huile essentielle d’Ylang-ylang dans une cuillerée à soupe d’huile de sapote, de moringa, de yangu ou de brocoli qui gaine les boucles, explique Emilie Jolibois. Et faire un ‘bain d’huile’ afin de faire un shampooing. Autre solution : se servir de l’huile essentielle d’Ylang-ylang comme un sérum et en appliquer quotidiennement sur les boucles, mais pas sur les racines, afin de bien les dessiner et les nourrir. »

Quelle huile essentielle contre les poux ?

Les huiles essentielles ne peuvent être utilisées pour tuer les poux ou les lentes. En revanche, certaines ont un effet répulsif. « C’est le cas de l’huile essentielle de Lavande, de Lavandin, de Tea Tree ou de Géranium, énumère Emilie Jolibois. Elles sont à utiliser en prévention mais pas avant l’âge de six ans. On peut en ajouter une goutte dans le shampooing. »

Quelle huile essentielle contre les pellicules et le cuir chevelu irrité ?

 Le stress, la fatigue, l’usage de produits capillaires irritants, un brossage trop agressif… Il y a de multiples raisons à l’origine d’un cuir chevelu irrité et à l’apparition de pellicules.

Plusieurs huiles essentielles peuvent être utilisées pour leurs vertus antifongiques, mais aussi apaisantes. Voici lesquelles.

L’huile essentielle de Patchouli

Le patchouli est une plante tropicale de la famille des lamiacées. On la trouve en Indonésie, aux Philippines. Elle mesure environ 1 mètre de haut. Ses feuilles sont larges, veloutées ressemblant à celles de la menthe. Ses fleurs blanches apparaissent en mai et juin.

L’huile essentielle de Patchouli est élaborée à partir des feuilles distillées par entraînement à la vapeur d’eau.

« L’huile essentielle de Patchouli est reconnue pour ses vertus antipelliculaires », précise Emilie Jolibois.

L’huile essentielle de Palmarosa

Le Palmarosa (Cymbopogon martini) est une plante herbacée de la famille des poacées. Elle est originaire de l’Inde et du Népal. Elle se caractérise par des feuilles linéaires longues et étroites et par des fleurs rouges à maturité. Le palmarosa peut atteindre jusqu’à 3 mètres de haut.

L’huile essentielle de Palmarosa est réalisée à partir des parties aériennes distillées par entraînement à la vapeur d’eau.

« L’huile essentielle de Palmarosa aide à apaiser et assainir les cuirs chevelus irrités », précise Emilie Jolibois.

L’huile essentielle de Tea tree

Le Tea tree ou arbre à thé est un arbuste originaire d’Australie. Il fait partie de la famille des théacées. Il mesure entre 4 et 7 mètres de haut. Son écorce se détache en lambeaux, ses feuilles font penser à des aiguilles et ses fleurs sont blanches, en épis.

L’huile essentielle de Tea tree est réalisée par distillation complète avec entraînement à la vapeur d’eau des feuilles.

« L’huile essentielle de Tea tree purifie et assainit le cuir chevelu », informe Emilie Jolibois.

L’huile essentielle de Laurier noble

Le laurier noble est également appelé laurier sauce. Il est originaire d’Europe et peut mesurer jusqu’à 6 mètres de haut. Son feuillage est persistant, ses feuilles sont lancéolées avec des bords ondulés. Ses fleurs sont petites, blanc crème, et apparaissent au mois de mars, avant de laisser la place au fruit : une baie noire.

L’huile essentielle de Laurier noble est confectionnée par distillation complète par entraînement à la vapeur d’eau des feuilles.

« L’huile essentielle de Laurier noble a des vertus antifongiques, elle lutte contre les microorganismes qui favorisent l’apparition de pellicules sur le cuir chevelu », explique Emilie Jolibois.

L’huile essentielle de Lavande aspic

 La lavande aspic (Lavandula latifolia) a des feuilles plus larges et plus pâles que la lavande vraie. Elle diffuse un puissant parfum légèrement camphré. Ses fleurs violettes sont fines et ramifiées et fleurissent en août.

L’huile essentielle de Lavande aspic est réalisée par distillation complète par entraînement à la vapeur d’eau des sommités fleuries.

« L’huile essentielle de Lavande aspic répare, apaise, rafraîchit le cuir chevelu », énumère Emilie Jolibois.

Comment utiliser ces huiles essentielles sur un cuir chevelu irrité ?

« Diluer 2 gouttes d’huile essentielle de Patchouli, de Palmarosa, de Tea tree, de Laurier noble ou de Lavande aspic dans 1 cuillerée à soupe d’huile végétale de chalmouga. Appliquer sur le cuir chevelu. Laisser poser 30 minutes puis faire son shampooing », préconise Emilie Jolibois.

On peut faire ce traitement une fois par semaine.

Huiles essentielles : quelles contre-indications ?

« Les huiles essentielles sont contre-indiquées aux enfants de moins de sept ans, aux femmes enceintes, aux mères qui allaitent », précise Emilie Jolibois.

Certaines huiles essentielles ont des contre-indications particulières. « C’est le cas de l’huile essentielle du Cèdre de l’Atlas et du Romarin à verbénone qui sont contre-indiquées aux personnes souffrant d’épilepsie, prévient-elle. Quant à l’huile essentielle de Sauge Sclarée elle ne doit pas être utilisée chez les femmes souffrant d’un cancer hormono-dépendant. »

Bon à savoir, certaines personnes utilisent les huiles essentielles de Menthe poivrée et de cannelle pour la pousse des cheveux. « Attention, elles sont irritantes », prévient Emilie Jolibois.



Source link

0 comment
0 FacebookTwitterPinterestEmail



creme sur les pieds

Pourquoi on a les pieds secs ?

 Les causes des pieds secs sont diverses. Les explications de Muriel Montenvert, pédicure-podologue posturologue, présidente de l’Union française pour la santé du pied.

L’aspect physiologique : certaines personnes ont une peau plus sèche que d’autres.

Les chaussures : certains types de chaussures comme les claquettes, les mules qui sont sans emboîtement extérieur favorisent la sécheresse et la corne sous les pieds, car les talons tapent à chaque pas. Ce geste répété irrite la peau qui s’épaissit.

Un trouble d’appui :  un pied en valgus, une jambe légèrement plus courte que l’autre entraînent une utilisation non symétrique des pieds et davantage de risque d’avoir les pieds secs, les pieds fendillés.

Un facteur climatique : le froid hivernal favorise le dessèchement de la peau. Quant à l’été, la marche pieds nus ou dans des nus pieds augmente le risque d’agressions extérieures au niveau des pieds.

Quels sont les symptômes des pieds secs ?

« Les pieds secs sont rugueux, peu confortables, précise la pédicure-podologue posturologue. Les pieds peuvent être fendillés au niveau du talon, ainsi qu’en arrière du gros orteil là où la voûte plantaire commence, ainsi qu’au niveau du pourtour des ongles et da la pulpe des orteils. »

Les pieds fendillés peuvent s’aggraver et souffrir de crevasse, une plaie ouverte. Ils peuvent aussi avoir des irritations couplées à des démangeaisons, « le pied sec pouvant se coupler avec une mycose », prévient Muriel Montenvert.

Les femmes sont plus touchées par les pieds secs que les hommes. La raison ? Leurs pieds sont davantage mis à contribution en raison du port de chaussures à talon. Elles ont également plus de corne.

Il est rare que les bébés et les enfants aient les pieds secs. « Lorsque c’est le cas, c’est dû à une pathologie de type eczéma atopique », précise la pédicure-podologue posturologue.

Les traitements des pieds secs

En cas de pieds secs, fendillés, avec de la corne, il est important d’en prendre soin quotidiennement à la maison, et au besoin de consulter un pédicure podologue si l’aspect des pieds ne s’améliore pas.

Tout d’abord, il est important de laver ses pieds tous les jours ! « On opte pour de l’eau tiède et on évite les bains de pieds prolongés qui assèchent la peau », conseille la pédicure-podologue.

Si l’on souhaite s’offrir un bain de pied maison, il ne doit pas durer plus de 5 à 10 minutes et pas plus d’une fois par semaine.

On peut aussi, une fois par semaine maximum, râper les zones sèches. « On utilise la râpe sous la douche, sur une peau humide. C’est moins agressif que sur une peau sèche », préconise Muriel Montenvert. 

Quelle râpe choisir ?

Entre la pierre-ponce, la râpe manuelle en toile émeri, la râpe manuelle métallique et la râpe électrique, le choix est vaste. On ne sait pas toujours ce qui est le mieux.

Les conseils de Muriel Montenvert, pédicure-podologue « Au début, la pierre ponce est abrasive mais, au fur et à mesure de son utilisation, elle se polit et on a alors tendance à frotter trop fort. Je ne la recommande donc pas. »

La râpe électrique se développe de plus en plus et elle est appréciée pour retirer les callosités des pieds. « Attention, avertit la podologue, on risque, en cas de mauvaise utilisation, d’échauffer la peau des pieds et d’avoir mal. »

Il reste donc la râpe manuelle qui se décline en version toile émeri ou métallique. Laquelle choisit-on ? « Le mieux est la râpe manuelle en toile émeri, estime Muriel Montenvert. Elle s’utiliser sous la douche et doit être bien nettoyée à l’aide d’une petite brosse à ongles pour retirer les impuretés. » Selon la fréquence d’utilisation, il faut penser à la changer au bout de six mois ou un an. Et la râpe métallique ? « Elle est plus agressive, fonctionne mal sous la douche et si elle n’est pas en acier inoxydable elle peut rouiller ! », avertit la pédicure-podologue posturologue.

Il est important d’appliquer sur les pieds secs, les pieds fendillés, une crème hydratante quotidiennement. Mais pas n’importe laquelle ! « Il faut choisir une crème spécifique pour pieds secs, pour talons fendillés », précise la pédicure-podologue posturologue.

Le matin ou le soir ? « De préférence, on applique la crème pour pieds secs le soir. Elle va pénétrer et durer plus longtemps. Une petite noisette suffit pour masser le pied sec, le talon fendillé durant une à deux minutes, détaille Muriel Montenvert. On peut, ensuite, si nécessaire, retirer l’excédent de crème. »

Hydrater ses pieds secs ainsi quotidiennement permet de constater une amélioration en une semaine à dix jours environ.

« En parallèle, il faut s’assurer d’avoir un apport suffisant d’eau, entre 1,5 l et 2 l par jour, conseille la pédicure-podologue posturologue. Et il est conseillé de limiter sa consommation de thé vert. Ce dernier est diurétique. Il fait ‘fuir’ l’eau des cellules du corps. »

Que faire contre la corne sous le pied ?

« Il faut prodiguer les mêmes soins que pour les pieds secs et, en cas de crevasse, appliquer une crème cicatrisante en quantité importante le soir, conseille Muriel Montenvert. Il ne faut pas hésiter, si la crevasse est importante, à resserrer la plaie en y appliquant des sutures cutanées adhésives. »

Et si ces traitements maison ne donnent pas d’assez bons résultats, il ne faut pas hésiter à consulter un pédicure-podologue. Ce dernier propose des soins médicaux approfondis. Il utilise des lames de bistouri pour couper la peau morte juste aux bons endroits. Il prodigue également des conseils sur le choix des chaussettes, de préférence en fibres naturelles et sans couture, sur les chaussures, les habitudes quotidiennes.

Les crèmes pour pieds secs

Pour hydrater ses pieds, on n’utilise pas sa crème de jour pour le visage ou son lait pour le corps ! Voici une petite sélection de produits spécifiques.

Spécial pieds très secs : à base de beurre naturel de karité, d’huile de macadamia et d’un actif qui protège le capital jeunesse de la peau (l’iparzine), la crème Akiléïne pieds très secs peau mature répare et hydrate les pieds très abimés avec callosités et talons fendillés. (Env. 6,50 euros).

Anti-crevasses : à base d’urée pour ses qualités hydratantes et kératolytiques, le soin hydro-réparateur pour les pieds Mavala lutte contre toute surépaisseur de la couche cornée des pieds. Il limite le risque de durillons et de crevasses. (Env. 9,50 euros).

• Non gras : à base d’eau, de glycérine, de lavande, de macadamia, la crème pieds absorption express d’Yves Rocher nourrit les pieds secs et pénètre rapidement permettant de se chausser immédiatement. (Env. 8,90 euros).

De bons soins permettront d’oublier ses pieds secs, fendillés, avec de la corne, et de retrouver des pieds tout doux !



Source link

0 comment
0 FacebookTwitterPinterestEmail

Comment bien se réveiller le matin ?

by



reveil femme soleil forme lever

Combien de temps faut-il pour être bien réveillé ?

Le temps que la température corporelle (plus basse la nuit) remonte, que les sécrétions hormonales se relancent (notamment celle du cortisol), “l’inertie du sommeil”, cette impression de brouillard avec le corps et le cerveau encore engourdis, peut durer de 10 minutes en moyenne… à 4 h chez certaines personnes. « D’une manière générale, lorsqu’on est du matin, on est rapidement en forme après le lever, tandis que les gens “du soir” ont besoin de plus de temps pour être opérationnels », observe la Dre Royant-Parola, psychiatre spécialiste du sommeil. Si c’est votre cas, prévoyez d’effectuer plutôt des tâches répétitives, qui demandent peu d’attention et de réflexion (comme trier vos mails) dans les premiers instants de la matinée.

Mieux qu’un bip bip ou une sonnerie stridente ! C’est ce qu’a montré une étude australienne de 2020 menée auprès de 50 personnes : celles qui ont utilisé une musique en guise de réveil avaient un niveau de vigilance plus élevé, avec des réponses plus rapides et précises à des tests sur leur téléphone. Optez pour une sonnerie mélodique. Sur android (via l’appli Horloge Google) ou iOs, vous pouvez même choisir une chanson depuis une playlist Spotify ou Apple Music.

2. Se réveiller dès la première sonnerie, avant de snoozer son réveil toutes les 10 minutes

Quelque 64 % des Français pratiquent le “snooze” (source 1). Cette habitude qui consiste à appuyer plusieurs fois sur le bouton “répéter” du réveil pour grappiller 5 ou 10 minutes de sommeil en plus par jour est pourtant un mauvais réflexe. « On retombe dans un pseudo-sommeil mais on reste dans un état de vigilance car on sait que cela va resonner, ce n’est pas réparateur. À chaque nouvelle sonnerie, même douce, on reçoit une dose de stress supplémentaire », note la Dre Royant-Parola.

Regarder son téléphone dès le réveil, c’est grave ?

Pour plus d’un Français sur deux (et même 80 % des 18/34 ans), regarder son smartphone est le premier geste au réveil (source 2). « Il ne faut pas le faire au lit, pour ne pas y traîner. En revanche, la lumière bleue des écrans ne pose pas de problème le matin, elle peut même favoriser l’éveil », précise la Dre Royant-Parola. À condition quand même de bien choisir son contenu. « Les études ont montré que faire défiler le contenu des réseaux sociaux libère de la dopamine, une hormone qui peut aider à démarrer et à lutter contre la mauvaise humeur », explique Clément Le Coz, psychologue et préparateur mental. En revanche, attention aux sites d’info anxiogènes ou aux mails de boulot si vous êtes déjà de nature pessimiste ou stressée !

3. Étirer son corps dès le matin, avant de sortir du lit

Bâillez, étirez vos bras derrière la tête, creusez le dos… Ces gestes innés, que l’on appelle la pandiculation, sont présents au réveil chez les bébés et beaucoup d’animaux. « Le fait de bâiller et de s’étirer active des centres nerveux impliqués dans le contrôle de l’éveil », explique la Dre Sylvie Royant-Parola. Un signal envoyé au cerveau que la journée commence ! « Ensuite, il faut déverrouiller progressivement le dos enraidi pendant la nuit », indique Lucile Woodward, coach sportive.

  • Ramenez vos genoux à la poitrine et reposez vos pieds, 2 ou 3 fois.
  • Étirez vos deux jambes vers le plafond (sans forcer/tendre complètement) quelques secondes.
  • Amenez vos deux genoux d’un côté puis de l’autre, en gardant les épaules à plat dans le lit.

4. Faire quelques mouvements au bord du lit pour être en forme dès le matin

Cette solution permet de déverrouiller les articulations et d’éviter d’avoir la tête qui tourne quand on se lève, surtout si on a des problèmes d’équilibre. Voici quelques exemples d’exercice physique à faire tout en douceur.

  • En inspirant, montez les deux bras au-dessus de la tête en passant par le côté, et descendez-les en expirant, 3 fois. « Associer la respiration au mouvement est très énergisant », dit Lucile Woodward.
  • Mains au-dessus de la tête, inclinez-vous sur le côté droit, puis laissez les bras et le buste retomber vers l’avant, dos enroulé, ventre contre les genoux, avant de remonter en déroulant la colonne. Même chose côté gauche.
  • Placez les mains loin derrière vous sur le matelas. En inspirant, ouvrez la cage thoracique, les épaules et cambrez le bas du dos, tête vers le haut. En expirant, relâchez et enroulez. À faire 3 fois.
  • Faites des petits cercles avec la tête pour déverrouiller les cervicales, dans un sens puis l’autre, « sans trop chercher à aller en arrière », précise la coach.

5. Boire un verre d’eau

Avaler quelques gorgées à température ambiante au saut du lit permet de réhydrater l’organisme privé d’eau pendant plusieurs heures. Et d’éliminer le mucus accumulé lors de la nuit sur la gorge et les cordes vocales, afin de retrouver plus rapidement sa voix. En revanche, les effets détox du jus de citron à jeun le matin n’ont jamais été prouvés.

6. Respirer de façon dynamique

« À l’inverse des respirations profondes et lentes qui apaisent, le matin on a plutôt besoin d’une respiration haute et rapide, qui active le système nerveux sympathique pour donner de l’énergie », détaille Clément Le Coz. Assis ou debout, inspirez quelques secondes en laissant bien la cage thoracique, les clavicules et les épaules s’ouvrir, bloquez le souffle poumons pleins pendant quelques secondes, puis expirez en soufflant fort d’un coup par la bouche. À réaliser 3 à 4 fois. Vous pouvez le faire devant la fenêtre ouverte au moment d’aérer pour vous oxygéner encore plus, à condition d’être bien couvert. À répéter dans la matinée ou l’après-midi si besoin est. 

7. Après un réveil tôt, prendre une douche (et terminer par un coup d’eau fraîche)

« Même si on pense gagner du temps le matin en prenant sa douche le soir, c’est un mauvais calcul, car la douche active la vigilance », explique la Dr Royant-Parola. Une étude a montré que les adultes qui terminent par 30 à 90 secondes sous l’eau froide ressentent un regain d’énergie, similaire à celui observé avec la caféine. Cela stimule la circulation, le métabolisme et le système nerveux sympathique (pour augmenter la tension artérielle et la fréquence cardiaque). « Sur tout le corps, c’est difficile, surtout en hiver, mais on peut le faire uniquement sur les jambes, jusqu’aux fesses », conseille Lucile Woodward.

8. Se frictionner

Sous la douche ou au moment de s’habiller, cette solution simple tonifie et réchauffe, par un effet mécanique. Frottez rapidement vos mains l’une contre l’autre puis frottez-les pendant 20 secondes à plat au niveau des reins (en bas du dos, de chaque côté de la colonne), pour stimuler les glandes surrénales. Vous pouvez utiliser une à deux gouttes d’huile essentielle d’épinette noire à l’effet tonique (elle stimule la sécrétion de cortisol), diluées dans une huile végétale ou un lait pour le corps. Jamais en cas de problèmes de santé comme l’asthme ou l’épilepsie.

9. Faire le plein de lumière

C’est le meilleursynchronisateur de l’horloge biologique : elle envoie au cerveau le signal que c’est la journée et qu’il faut s’activer. Pour vous sentir en forme plus rapidement, s’il fait déjà jour, prenez le petit déjeuner près d’une fenêtre, afin de profiter d’éventuels rayons du soleil. « Sinon, veillez à avoir une luminosité suffisamment forte dans la cuisine ou le salon, avec une lumière proche de la lumière du jour, ni trop froide ni trop chaude », souligne la psychiatre. Optez pour une ampoule entre 5 000 et 6 500 kelvin.

10. Pour décongestionner le visage quand on est fatigué : s’offrir un automassage

Il aide à relancer la microcirculation et décongestionner quand on se sent bouffi à cause de la fatigue. Placez d’abord les mains en coquille sur les paupières closes, puis alternez lissages et mouvements circulaires doux sur le front, les tempes, joues, mentons… comme si vous laviez votre visage. Terminez avec des petits tapotements du bout des doigts, sans oublier le contour des yeux. Le meilleur moment pour le faire : quand vous appliquez votre crème de jour.

Pour se mettre dans un bon état d’esprit, Clément Le Coz propose un exercice de psychologie positive​​​​​​​ : pensez à 3 choses agréables qui vous attendent pendant la journée. “Je vais déjeuner avec une collègue que j’aime beaucoup”, “Je vais commencer un projet qui m’intéresse”, “Je vais à mon cours de yoga après le travail”…



Source link

0 comment
0 FacebookTwitterPinterestEmail



femme cremes skincare peau

On désaltère et régénère sa peau

Pourquoi la nuit ?

La peau évolue selon un rythme circadien de 24 heures : le jour, elle se protège des UV, du stress et de la pollution en synthétisant du sébum et en mettant ses fonctions antiradicalaires en alerte, tandis que la nuit, elle active ses mécanismes de régénération et de détoxification. « Pendant la journée, la taille des cornéocytes (cellules à la surface de la peau) diminue pour permettre à la barrière hydrolipidique de se resserrer et donc de limiter l’évaporation de l’eau et la pénétration d’éventuels agents irritants », explique Caroline Debbasch, docteure en pharmacie.

Pendant la nuit, la peau devient plus “poreuse” et entre 23 h et 3 h du matin, les cellules se multiplient 8 fois plus vite. C’est aussi pendant cette période que la circulation capillaire cutanée est à son maximum. « La nuit, les mécanismes de régénération fonctionnent à plein régime, renchérit la Dr Marina Alexandre, dermatologue, c’est le moment de l’accompagner en lui apportant les nutriments dont elle a besoin. »

Quels actifs choisir ?

Il faut hydrater et nourrir la peau avec des agents humectants comme la glycérine, les dérivés d’urée ou l’acide hyaluronique et des corps gras, comme les céramides, les acides gras insaturés et les beurres végétaux. Car sans corps gras pour sceller l’hydratation dans les tissus, l’eau finit par s’évaporer. Procédez en deux étapes : un sérum hydratant suivi d’une crème nourrissante, voire dotée d’une action kératolytique douce, car c’est la période idéale pour se débarrasser des squames de la surface du visage.

L’astuce en plus : leau du robinet est souvent calcaire : pour neutraliser son effet desséchant, faites suivre vos ablutions d’une pulvérisation d’eau thermale. Et pour un beauty sleep efficace, pratiquez le layering : tonique hydratant + sérum + crème, sans trop attendre entre chaque étape pour éviter l’évaporation des humectants.

Notre sélection de produits

  • Défatigant. Ce soin reproduit les effets récupérateurs de la mélatonine et réduit les dommages causés par les nuits trop courtes. Sérum récupérateur nuit effet mélatonine, Yves Rocher, 24,99 € les 30 ml. Boutiques de la marque.
  • Apaisante. Spéciale peaux sensibles, ce cocktail de Neurosensine calmante, Sphingobioma rééquilibrant et vitamine B6 apaise en 1 minute, et hydrate toute la nuit. Soin Tolériane Dermallergo Nuit, La Roche-Posay, 23,60 € les 40 ml. Pharmacies.
  • Peau neuve. Une action resurfaçante douce pour une exfoliation efficace et une tolérance optimale. Crème micropeeling de nuit Sleep & Peel 4,5, Filorga, 45 € les 40 ml. Pharmacies.
  • Complète. 7 prébiotiques et fractions de probiotiques et 3 céramides pour renforcer la peau et de l’acide hyaluronique pour repulper et réhydrater. Crème Nuit Réparatrice Génifique Night, Lancôme, 72 € les 50 ml. Parfumeries.

On lutte contre les taches

Pourquoi c’est le bon moment ?

La tache témoigne d’une altération des capacités de la peau à se réparer et d’un capital solaire épuisé, elle est souvent le résultat d’expositions répétées (et non protégées) qui ont déréglé la production et la répartition de la mélanine. Trop sollicitée, cette molécule responsable de la protection de la peau contre les UV prolifère alors de façon anarchique… Et comme les actifs capables d’estomper l’hyperpigmentation et de limiter sa prolifération sont photosensibilisants, on mobilise ses efforts sur la nuit pour remédier à la multiplication des taches.

« La journée, on se contente de protéger la peau avec un filtre anti-UV pour ne pas aggraver le phénomène, approuve la Dr Alexandre, et le soir, on traite à l’aide d’ingrédients dépigmentant et inhibiteurs de tyrosinase, l’enzyme chargée de la production de la mélanine. »

C’est aussi le moment idéal pour offrir à l’épiderme une exfoliation légère qui va le débarrasser des cellules mortes et relancer la production de collagène et d’élastine. « En revanche, précise Caroline Debbasch, la correction ne s’envisage que si on applique une véritable protection type crème solaire à indice élevé le jour. Si ce n’est pas le cas, autant ne rien faire du tout ! ».

Quels actifs choisir ?

  • Les anti-tyrosinase, qui ciblent la synthèse de mélanine, comme l’acide kojique, la glabridine ou l’acide ellagique.
  • Les antioxydants, qui neutralisent les radicaux libres responsables de l’apparition des taches, comme les vitamines A et E, les polyphénols ou l’acide férulique.
  • Les actifs kératolytiques qui exfolient et estompent l’hyperpigmentation comme l’acide salicylique ou les AHA.

L’astuce en plus : méfiez-vous de la pollution ! L’association rayons UV + particules fines accélère en effet l’apparition des taches, une motivation supplémentaire pour porter un écran anti-UV toute l’année et de commencer à appliquer des antioxydants quel que soit son âge, afin d’empêcher le travail de sape des radicaux libres.

Notre sélection de produits

  • Correcteur. Une combinaison du complexe breveté Luminous630® qui régule la production de mélanine et d’acide hyaluronique repulpant. Soin de Nuit Cellular Unificateur de Teint anti-taches, Nivea, 19,90 € les 50 ml. Grandes surfaces.
  • Uniformisant. Un sérum biphasé qui homogénéise le teint et atténue les taches grâce à un cocktail de niacinamide, acide hyaluronique et extraits botaniques. Double sérum Éclair de lune, Garancia, 43,50 € les 30 ml. Pharmacies.
  • Bio. Une formule à pulvériser, enrichie en huile de lys blanc dépigmentant et en baie du Japon aux propriétés protectrices. Duo Lumière huile & eau Nectar Blanc, Melvita, 27 € les 50 ml. Boutiques de la marque.
  • Unifiante. Elle réduit les taches brunes au cœur de l’épiderme grâce à une formule enrichie en vitamines C et PP qui diminue la production et le transfert de la mélanine. Crème Mela Correctrice Nuit, Topicrem, 28,55 € les 40 ml. Pharmacies.

On gaine ses cheveux

Pourquoi c’est le bon moment ?

Comme la peau, le cuir chevelu possède une horloge interne qui conditionne ses réactions. Les cheveux sont exposés à de nombreuses agressions (pollution, stress… ) qui ont un impact sur leur santé et leur aspect, d’autant que l’on ne prend pas forcément le temps de compenser les dommages subis par des soins. « C’est donc une excellente idée de profiter de la nuit pour s’en occuper », préconise Delphine Courteille, coiffeuse.

« Pendant notre sommeil, lesactifs des masques et des crèmes ont le temps de pénétrer et donc d’agir au mieux de leurs propriétés. Comme les soins de nuit délivrent généralement des parfums réconfortants, ils ont une action beauté + bien-être. »

Quels actifs choisir ?

Pour fortifier et renforcer la fibre, choisissez un soin riche en vitamines et en acides aminés, capable de lisser les écailles, d’hydrater la tige capillaire et de la nourrir. Adepte du naturel ? Vous pouvez utiliser des huiles végétales comme celles d’avocat et d’argan nourrissantes, de jojoba, équilibrante, ou de ricin, fortifiante. À mélanger ou à utiliser seule.

L’astuce en plus : commencez par brosser la chevelure puis appliquez votre soin avant d’aller vous coucher, du cuir chevelu jusqu’aux pointes, en insistant sur le dessus de la tête et les pointes. Massez les longueurs pour faire pénétrer le produit, et pour l’optimiser, enveloppez vos cheveux dans une serviette, voire à les chauffer légèrement au sèche-cheveux afin d’activer l’action des ingrédients. Au réveil, un shampooing s’impose mais les mèches ont gagné en souplesse et en brillance.

Notre sélection de produits

  • Sans rinçage. Ce soin nutritif est absorbé rapidement et revitalise pendant la nuit tandis que son parfum à la lavande et à l’extrait de bois de santal apaise l’esprit. Lait-Crème Soin de Nuit Miracle, John Frieda, 9,90 € les 100 ml. Grandes surfaces.
  • Soin profond. 97 % d’ingrédients d’origine naturelle dont du beurre de cupuaçu éthique pour nourrir et réduire la casse. Crème de nuit nourrissante, WeDo/Professional, 20,75 € les 100 ml. Salons.
  • Nourrissant. Sa formule au beurre de karité offre 8 heures de nutrition active aux cheveux très secs et abîmés. Soin de nuit nutrition intense Karité Nutri, René Furterer, 23,50 € les 75 ml. Instituts.
  • Réparateur. Concentré en huile d’abricot bio riche en acides gras et en vitamines E, ce masque nourrit le cheveu et le fortifie. Masque Nourrissant Fortifiant, Delphine Courteille, 50 € les 200 ml. Salons.

On soigne ses mains

Pourquoi la nuit ?

Très exposées et sujettes au dessèchement, les mains cumulent les dangers en hiver : malgré des paumes dénuées de glandes sébacées et un film hydrolipidique protecteur très limité, elles sont sursollicitées et pas forcément bien protégées.

Entre le froid, les lavages détergents et le gel hydroalcoolique, elles finissent logiquement par se déshydrater, ce qui augmente le risque de fendillements et de gerçures.« Sous l’effet du froid, les vaisseaux se contractent pour limiter les pertes de chaleur, explique la Dr Alexandre. Le sang a alors tendance à s’épaissir et les mains à s’engourdir et à s’assécher. »

Pour les réconforter et les protéger, il faut porter des gants, éviter de les laver à l’eau chaude et profiter de la nuit pour leur apporter une bonne dose de réconfort : c’est le seul moment de la journée pendant lequel elles ne vont pas être mobilisées !

Quels actifs choisir ?

Côté textures, misez sur des crèmes riches, à appliquer le soir en couche épaisse, et formulées avec des actifs occlusifs et émollients type panthénol ou allantoïne pour réparer et cicatriser, des agents hydratants comme la glycérine, l’acide hyaluronique et l’urée pour capter l’eau et la retenir dans la peau et des pros de la nutrition comme les beurres végétaux pour renforcer la barrière cutanée.

L’astuce en plus : pour potentialiser l’effet des soins, enfilez des gants fins en coton après avoir appliqué la crème, en insistant sur les ongles et les cuticules. Le soin légèrement chauffé pénétrera mieux.

Notre sélection de produits

  • Polyvalente. À l’extrait d’avoine rhealba bio et à l’acide hyaluronique pour hydrater et nourrir les mains et réparer et fortifier les ongles d’un seul geste. Crème mains & ongles, A-Derma, 6,20 € les 50 ml. Pharmacies.
  • Action antitaches. Une texture fondante et légère qui lisse, éclaircit les taches et hydrate la peau. Crème mains éclaircissante taches, Dr. Pierre Ricaud, 17 € les 75 ml. Boutique de la marque.
  • 14 % d’actifs relipidants. Concentrée en allantoïne cicatrisante, beurre de karité nourrissant et glycérine anti-dessèchement. Crème mains réparatrice, Evoluderm, 2,75 € les 100 ml. Grandes surfaces.
  • Multi-action. Elle répare les peaux malmenées, atténue les taches, agit comme un bouclier anti-agressions et renforce même les ongles. Crème Caresse Mains Velours, Qiriness, 14,90 € les 75 ml. Marionnaud.

On mincit en dormant

Pourquoi la nuit ?

Bonne nouvelle, le déstockage des graisses a lieu pendant la nuit, quand l’afflux sanguin plus important augmente la température corporelle et accélère les réactions métaboliques : l’efficacité des ingrédients actifs que l’on applique alors sur les zones à resculpter s’en trouve potentialisée. De plus, la nuit, l’insuline, qui gère les réserves de glucides et d’acides gras, ne circule plus dans le sang : pour peu que l’on accompagne son soin d’un dîner léger, le corps va puiser dans ses réserves pour maintenir sa température. À la clé, un amincissement lié au déstockage.

L’astuce en plus : le soir, mieux vaut dîner de sucres lents et digestes (riz, pâtes, légumes) plutôt que de se priver de repas et de risquer l’hypoglycémie et donc un sommeil troublé, avec un sur-stockage à la clé. « Le massage améliore la qualité de la peau et, pratiqué en mouvements de pompage des chevilles jusqu’aux fesses, il va optimiser le drainage lymphatique. Mais si on ne limite pas sa consommation de sel, de sucre et d’aliments transformés, et qu’on ne pratique pas une activité physique suffisante, la lipolyse n’aura pas lieu ! » tempère la Dr Alexandre.

Quels actifs choisir ?

Parmi les meilleurs actifs anticellulite, retenez la caféine, le lierre et le fucus qui luttent contre les amas adipeux et la rétention d’eau, et des drainants efficaces : ruscus, petit houx…

Notre sélection de produits

  • Coup de frais. Un mécanisme cryoactif qui stimule la lipolyse en freinant l’activité des adipocytes alliés à un extrait d’algue brune brûle-graisse. Gel amincissant 7 Nuits effet frais, Somatoline Cosmetic, 41,90 € les 400 ml. Pharmacies.
  • Raffermissant. Un mix d’antioxydants pour lutter contre la perte de fermeté, d’extrait de basilic sacré pour protéger et d’ester de vitamine C pour lisser et renforcer. Concentré Nuit pour le corps, Moroccanoil, 64 € les 100 ml. Sephora.
  • À la taurine marine. Ce masque gelée fond sur la peau et cible la cellulite pour des capitons moins visibles grâce à l’algue rouge déstockante. Celluli Night Coach, Phytomer, 69,50 € les 150 ml. Instituts.
  • Déstockant. Un booster nuit GP4G qui réveille le métabolisme cellulaire et un Complexe Caféine intégrant cécropia, lierre, salacia et huile de carthame. Soin Slim Design Nuit, Elancyl, 28,90 € les 200 ml. Pharmacies.



Source link

0 comment
0 FacebookTwitterPinterestEmail



sprint femme

La définition de l’acide lactique

L’acide lactique ou plutôt le lactate est un métabolite du glucose. Il est produit par les tissus de l’organisme lorsqu’il y a un apport insuffisant en oxygène. « Le lactate est un indicateur de l’intensité de l’exercice », précise le Dr David Hupin, médecin du sport.

La production d’acide lactique

Contrairement à ce qui est pensé, l’acide lactique ou le lactate n’est pas un déchet, ni une toxine néfaste pour le muscle. Au contraire ! Le lactate est un élément important de production d’énergie. « Lors d’un exercice intense et de courte durée comme un sprint sur 100 mètres par exemple, explique le Dr Hupin, la production de lactate est importante. » En revanche, la pratique de sports à faible intensité comme le Pilates, le postural ball, le yoga par exemple, il n’y a pas ou très peu de production de lactate. « La production de lactate augmente dès qu’il y a une forte augmentation de la fréquence cardiaque», précise le médecin.

Acide lactique et entraînement

Il est possible d’optimiser la production puis l’élimination de lactate en suivant les conseils préconisés par le Dr David Hupin. Quels sont-ils ?

– Bien s’échauffer avant de démarrer une activité sportive.

– Bien s’hydrater avant, pendant et après avoir pratiqué du sport.

Cela permet de favoriser la mise en route de la voie aérobie qui utilise l’oxygène dans de bonnes conditions.

Est-ce que l’acide lactique cause une fatigue musculaire ?

 Non, contrairement à ce qui se dit, se pense, l’acide lactique ou le lactate n’est pas un ennemi des muscles et de la fatigue musculaire, ni un déchet, ni le responsable des courbatures et des crampes. « Les courbatures sont fréquentes chez le sportif occasionnel, mais se développent aussi chez le sportif très entraîné lorsqu’il réalise un entraînement inhabituel avec une importante sollicitation musculaire en excentrique », informe le médecin du sport. Mais alors qu’est-ce qui les cause ? Les courbatures et/ou les crampes sont le résultat de micro-oedèmes musculaires. D’ailleurs, « dans de nombreux sports à faibles accumulation de lactate comme le football, il n’est pas rare de voir les joueurs souffrant de crampes durant le match. Aussi, on peut développer des crampes pendant le sommeil à un moment où la lactatémie est la plus basse », prévient le Dr Hupin.

Quels aliments contiennent de l’acide lactique ?

L’acide lactique existe à l’état naturel dans un certain nombre d’aliments. C’est le cas dans les produits laitiers comme le yaourt, le kéfir, le fromage, mais également dans certains végétaux comme la goyave, la tomate et dans des boissons alcoolisées comme le vin.

« Il n’y a pas de raison de s’en priver, rassure le Dr Hupin, car il y a peu de lien entre le lactate contenu dans les aliments et le sport. Pour plusieurs raisons : le lactate des aliments est éliminé rapidement et, pendant l’effort, on ne mange pas. » 

Il n’y a pas d’inquiétude à avoir ! « Le lactate s’élimine rapidement après l’effort, rassure le Dr Hupin. Après environ dix minutes de récupération, les valeurs de lactate reviennent à la normale. » La normalisation est plus rapide lorsque la récupération est active, c’est-à-dire en marchant un peu après l’effort tout en respirant profondément. En cas d’arrêt brutal de l’activité sportive, le lactate reste un peu plus longtemps dans l’organisme.

Quels remèdes contre l’acide lactique ?

Il est important de s’hydrater avant, pendant et après l’effort. « Si l’effort dure plus de quatre-vingt-dix minutes, il est recommandé d’opter pour une boisson apportant du sel et du sucre, conseille le Dr Hupin, afin de lutte contre la perte en eau par la sudation et pouvoir continuer l’effort sportif. En revanche, si l’activité sportive dure moins de quatre-vingt-dix minutes de l’eau suffit. »

Et en récupération, que peut-on faire ? « On peut opter pour une boisson alcalinisante qui agira sur la partie acide de l’acide lactique », préconise le médecin.



Source link

0 comment
0 FacebookTwitterPinterestEmail



epilation homme

Poils du nez, des oreilles, du dos, du torse, ou encore pubis… Les hommes aussi peuvent juger leur pilosité disgracieuse. Et ils ne se cachent plus pour recourir à l’épilation. On fait le point sur les différents types d’épilation. 

Rappel : à quoi servent les poils ?

Nous comptons tous près de cinq millions de poils ! On les retrouve quasiment sur toutes les parties de notre corps, excepté sur les paumes de main, les plantes de pieds et les ongles. Leur rôle est multiple, et essentiel pour notre survie : ils nous protègent notamment de la chaleur, du froid et des rayons du soleil.

  • Lorsque les températures grimpent, nos poils retiennent la sueur près de notre peau pour la maintenir hydratée, à la bonne température.
  • Lorsqu’il fait froid, ils se hérissent pour maintenir une certaine température au niveau du corps (c’est l’effet chair de poule).
  • Nos sourcils et nos cils servent de barrière aux poussières qui pourraient s’incruster dans nos yeux.
  • Les poils de nos narines et de nos oreilles stoppent les poussières.
  • Quant aux poils de nos oreilles, ils font office de filtre auditif.
  • Enfin, les poils de nos aisselles et de nos organes génitaux ont aussi un rôle protecteur, ils limitent les irritations et seraient aussi capables de capter les odeurs. 

Les hommes aussi peuvent se faire épiler !

Comme le laisse entendre le titre de cet article, les hommes aussi peuvent s’épiler. Et ce phénomène ne date pas d’hier. Dans l’Antiquité, déjà, de nombreux hommes avaient recours à des traitements cosmétiques pour des raisons d’hygiène et / ou d’esthétisme. Certains avaient recours à l’épilation intégrale pour obtenir une peau parfaitement lisse, l’absence de poils étant alors associée à la beauté masculine et à un certain statut social. Les mentalités ont ensuite évolué : cette pratique est devenue de plus en plus taboue en Occident, et les poils sont devenus un symbole indispensable de virilité.

Barbe, sourcils, torse, dos, pubis, jambes, fesses…

Depuis quelques années, l’injonction à la pilosité masculine tend toutefois à se déconstruire et de plus en plus d’hommes se laissent tenter par l’épilation. Selon un sondage réalisé en janvier 2021 par l’Ifop pour la plateforme de sexologie Charles.co (source 1) :

  • 44 % des hommes s’épilent régulièrement le « maillot » ;
  • 43 % des hommes s’épilent régulièrement les aisselles ; 
  • 21 % des hommes s’épilent régulièrement les sillon inter-fessier (SIF) ; 
  • 10 % des hommes s’épilent régulièrement les bras ; 
  • 9 % des hommes s’épilent régulièrement les jambes. 

Les pectoraux, le dos, le ventre ou encore les fesses sont aussi très plébiscités, sans compter l’attention qu’ils portent à leur barbe, à leurs sourcils et / ou à leurs cheveux. 

​Pourquoi les hommes s’épilent-ils ?

Les hommes peuvent pratiquer l’épilation homme pour plusieurs raisons :

  • Pour une question « d’hygiène ». Certains hommes choisissent l’épilation – notamment l’épilation définitive – pour des raisons d’hygiène. Ils souhaitent réguler leur transpiration excessive et les mauvaises odeurs associées.
  • Pour une question d’esthétisme. L’épilation masculine permet aux hommes de supprimer les poils qu’ils estiment disgracieux et qui peuvent être à l’origine de complexes. 
  • Pour une question de confort. En effet, certains hommes s’estiment gênés par leur toison et préfèrent l’éliminer. 
  • Dans le cadre de certains sports, l’épilation peut aussi avoir un impact sur les performances sportives : le frottement de l’air contre les poils peut faire perdre en aérodynamisme ou en hydrodynamisme. En natation, par exemple, le fait d’être épilé permet une meilleure glisse dans l’eau et dans l’air. 
  • Enfin, dans le cadre de leur sexualité, de nombreux hommes sont plus à l’aise lorsqu’ils sont épilés. Ils espèrent ainsi présenter leurs parties génitales sous le meilleur jour, augmenter leurs sensations ou encore faire plaisir à leur partenaire. 

LES POILS, S’EN DEBARRASSER OU LES GARDER ?

Il existe plusieurs techniques pour éradiquer les poils à court ou à long terme : 

  • La pince à épiler. Cette méthode consiste à enlever les poils un à un. L’épilation est précise, mais ne peut être pratiquée que sur des zones de petite taille, car elle est relativement longue et fastidieuse. Oubliez donc la pince pour une épilation intégrale. Cet accessoire est plutôt propice à une épilation parfaite des sourcils. Il permet aussi d’éliminer les poils rebelles suite à d’autres techniques dépilatoires au niveau de la barbe ou du torse, et il a l’avantage de retirer entièrement le poil (racine comprise). 
  • Le rasoir ou la tondeuse. Ces méthodes rapides et indolores sont souvent plébiscitées par les hommes pour entretenir leur barbe ou raccourcir les poils de l’ensemble de leur corps. Toutefois, elles ne sont pas vraiment considérées comme des techniques épilatoires : les poils repoussent extrêmement vite et le rasoir occasionne des risques de coupures. Privilégiez-les en cas d’urgence, ou si vous êtes vraiment douillet. À noter : il existe des tondeuses pour le corps spécialement adaptées aux zones intimes. 
  • La crème dépilatoire. La crème dépilatoire, simple d’utilisation et indolore, agit rapidement mais peut sensibiliser la peau et occasionner des risques de brûlures, notamment en cas d’épilation des testicules, dont la peau est très fine. La vitesse de repousse est toutefois équivalente à celle du rasoir, étant donné que la crème n’arrache pas la racine du poil. Autre désavantage des crèmes dépilatoires : leur odeur et leur texture pas toujours agréables. 
  • L’épilation à la cire froide. Cette technique bien connue est l’une des plus efficaces pour épiler de grandes zones du corps. Elle nécessite une certaine dextérité : elle se présente sous forme de bandelettes à chauffer entre ses mains, à séparer puis à poser sur lesdites zones à épiler. Ensuite, il suffit de tirer la bandelette d’un coup sec dans le sens inverse du poil. Cette technique d’épilation à la cire est relativement douloureuse, mais promet des résultats sur le long terme. Et si quelques poils résistent, saisissez-vous de votre pince à épiler !
  • L’épilation à la cire chaude. Sa différence avec la cire froide ? Sa température et son mode d’application. Son principe ? On la fait chauffer et on l’applique à une température acceptable sur la peau pour éviter le risque de brûlures. Une fois la cire étalée à l’aide d’une spatule attendez qu’elle durcisse, puis tirer d’un coup sec dans le sens inverse des poils. Encore une fois, la douleur est au rendez-vous, mais cela en vaut la peine. 

Quid de l’épilation définitive ?

  • L’épilation définitive au laser. Cette méthode permet, comme son nom l’indique, de se débarrasser des poils sur une longue durée. Elle doit être pratiquée par des dermatologues en institut spécialisé et nécessite plusieurs séances avant un résultat optimal. Des précautions particulières doivent être prises selon les parties du corps concernées. 
  • L’épilation à la lumière pulsée. Cette méthode de plus en plus plébiscitée se démocratise désormais en institut et à domicile. Elle consiste à capter la mélanine du poil grâce à une lumière spécifique, pour le détruire. Indolore, elle a néanmoins un prix conséquent, comme l’épilation définitive. Comptez également plusieurs séances pour un résultat optimal. À noter : cette technique peut traiter une zone plus large que le laser. 

Où se faire épiler quand on est un homme ?

Tout comme les femmes, les hommes peuvent se faire épiler dans de nombreux endroits en dehors de leur domicile : 

  • La plupart des instituts de beauté proposent des services d’épilation pour les hommes. Ils emploient des professionnels expérimentés et offrent une large gamme de techniques d’épilation.
  • Certains centres de médecine esthétique proposent aussi des services d’épilation au laser ou à la lumière pulsée. Ils sont généralement équipés de matériel de haute technologie et peuvent offrir des résultats durables, mais les soins sont généralement plus coûteux qu’en institut de beauté.
  • Enfin, certains spas proposent des services d’épilation pour les hommes, souvent dans le cadre de forfaits de soins. 
  • Il est également possible de se faire épiler chez un dermatologue ou un médecin esthétique



Source link

0 comment
0 FacebookTwitterPinterestEmail


Une zone fragile qui mérite une attention particulière

Extrêmement sollicitée, la zone qui entoure les yeux est souvent celle qui se marque le plus, par le temps, la pollution, les UV… Mais aussi par notre rythme de vie, notamment après une nuit courte, ou un état de stress. L’épiderme qui entoure la zone de l’oeil, possède une épaisseur de 0,33 mm à O,36 mm en moyenne, soit 4 fois moins épaisse que le reste du visage ! Cette zone étant très fine et très vascularisée, elle laisse aussitôt apparaître les marques d’une mauvaise vascularisation ou d’un mauvais drainage lymphatique, ce qui résulte de l’apparition de cernes et de poches. Faiblement protégée par son manque de sébum, c’est une zone qui est pourtant largement sollicitée par les clignements ou les froncements, ce qui détériore plus rapidement ses fibres, causant ainsi l’apparition de rides et ridules. Il est donc très important de bien hydrater cette zone. Dès l’âge de 25-30 ans, on peut adopter une crème hydratante spéciale contour des yeux, que l’on applique chaque matin ou soir. Ensuite, à partir de 35-40 ans, une formule anti-rides, pour lutter contre les premières rides et ridules, est une bonne solution.

sans titre 1

© Garancia

Adopter un soin efficace et multi-actions

Le laboratoire Garancia, expert des cosmétiques naturels, dont les formules saines sont issues de l’alliance de la science et de la botanique, ne cesse d’innover pour nous offrir des soins devenus cultes comme son contour des yeux [Larmes de Fantôme]. Lancé en 2013, son 1er soin contour des yeux, est noté 100/100 sur l’application Yuka*, avec une formule boostée ultra efficace. Ce roll-on, très facile et agréable à appliquer sous les yeux et sur les paupières, contient 95% d’ingrédients d’origine naturelle. Efficace sur les cernes et les poches, anti-rides et relâchement, hydratant et illuminateur, ce soin global agit très rapidement. Dès 3 jours d’application, 100% des personnes qui l’ont testé, estiment avoir le regard défatigué, 95% les cernes diminués, 91% les paupières comme retendues et 81% les poches moins visibles**, un vrai soin magique ! Et s’il est aussi efficace c’est grâce à son brevet exclusif Lumineyeboost, une association unique d’actifs high-tech et de 6 extraits botaniques ultra concentrés, parmi lesquels 3 inédits : le Jania Rubens, une algue rouge au pouvoir énergisant qui défatigue le regard ; le Sambucus Nigra qui piège les pigments responsables de la coloration des cernes ; et le Tephrosia Purpurea qui augmente de 163% les molécules du bien-être et de la relaxation, et éclaircit les cernes. Ces extraits botaniques associés à des poudres high-tech réflectrices de lumière, du silicium biodisponible anti-âge et des peptides anti-poches et anti-cernes, font du contour des yeux [Larmes de Fantôme], un soin absolument magique à adopter dans sa routine beauté, que l’on applique matin et soir pour un joli regard défatigué et illuminé !

Et pour encore plus de plaisir et d’efficacité, Garancia propose dès janvier 2023, un coffret spécial [Larmes de Fantôme] en édition limitée, accompagné de deux patchs yeux en silicone à combiner avec le soin, pour un rituel de beauté des yeux encore plus extraordinaire !

sans titre 2

© Garancia

** Test Clinique d’auto-évaluation, 22 sujets 2 applications/jour sur 3 jours



Source link

0 comment
0 FacebookTwitterPinterestEmail



couleur vegetale coiffeur tout savoir

Les colorations végétales ont le vent en poupe. Dépourvues de produits chimiques, elles nourrissent et respectent davantage nos cheveux. Le point sur leurs bienfaits et les écueils à éviter. 

Définition : qu’est-ce qu’une couleur végétale ? Henné, acacia, camomille… Que contient-elle ?

Comme leur nom l’indique, les colorations végétales contiennent exclusivement de l’eau chaude et des pigments naturels issus des végétaux séchés. Parmi les principaux ingrédients utilisés :

  • le henné, qui donne des teintes orange, rouge et jaune ; 
  • l’acacia (ou henné neutre), utilisé pour apporter de la brillance ; 
  • l’indigo, aux teintes bleutées, qui permet de foncer le résultat ; 
  • Et plusieurs plantes tinctoriales comme la garance, le campêche, la camomille ou le brou de noix, qui peuvent être ajoutées pour obtenir des nuances allant du noir au chocolat en passant par les marrons et les blonds.
  • D’autres plantes ayurvédiques peuvent aussi être utilisées.

Les colorations végétales contiennent aussi souvent des huiles végétales et / ou des huiles essentielles.

Quelles différences avec les couleurs « classiques » (chimiques)?

Contrairement aux couleurs végétales, les colorations « classiques » permanentes, semi-permanentes ou ton sur ton contiennent des oxydants et des pigments de synthèse

Cheveux bruns, noirs, roux, châtains… À qui s’adresse-t-elle ?

Les colorations végétales s’adressent à tout le monde : hommes et femmes, quel que soit leur âge. Elle est particulièrement adaptée aux cheveux bruns, châtains et roux.

  • Les colorations végétales, contrairement aux colorations qui contiennent des produits chimiques tels que le PPD ou le resorcinol n’occasionnent pas de rougeurs ou de démangeaisons. 
  • Les colorations végétales sont accessibles aux hommes et aux femmes qui sortent de chimiothérapie. Pour cause ? Elles renforcent le cuir chevelu et les cheveux, idéal pour favoriser la repousse des cheveux après le traitement.

Peut-on faire une teinture végétale enceinte ?

Les femmes enceintes ou allaitantes évitent généralement les teintures chimiques. Toutefois, les couleurs végétales sont 100 % sûres pour les mères et les bébés. 

Peut-on éclaircir ses cheveux avec un telle coloration ?

La réponse est simple, contrairement à une coloration chimique, la coloration végétale ne permet pas d’éclaircir efficacement les cheveux. Elle peut, au maximum, modifier la couleur d’un ou deux tons, en apportant de la brillance. Impossible, donc, de passer du brun au blond platine. 

Quel effet obtient-on sur cheveux blonds et blonds clairs ?

Il est possible d’obtenir des reflets cendrés, froids ou dorés sur une chevelure blonde. Mais c’est beaucoup plus difficile que de travailler sur des cheveux bruns ou châtains.

Est-ce que la coloration végétale couvre les cheveux blancs ?

Si vous souhaitez utiliser une coloration végétale à la maison alors que vous avez beaucoup de cheveux blancs, vous risquez d’être déçue car vous aurez du mal à tous les recouvrir. Mais en vous adressant aux bons spécialistes en salon de coiffure, il est possible d’inclure 100 % des cheveux blancs. Cela demande néanmoins un certain savoir faire, une grande précision et un temps de pose bien plus long. 

Combien de temps dure une coloration végétale ?

La pose d’une couleur végétale est légèrement plus longue que celle d’une coloration chimique. Comptez 30 à 40 minutes pour une couleur « classique » et plus d’une heure, voire une heure et demie pour les couleurs végétales.  

Elle dure aussi longtemps qu’une coloration chimique ?

Contrairement aux apparences, les colorations végétales durent aussi longtemps que les colorations chimiques. Bonus ? Elles limitent « l’effet racine ».

Quel délai entre deux colorations végétales ?

Trouvez le rythme de renouvellement qui vous convient en fonction de la nature de vos cheveux et du rendu que vous souhaitez. 

À noter : une coloration végétale peut tout à fait être réalisée après une coloration chimique. Le coiffeur devra en revanche prendre quelques précautions avant de se lancer, notamment en réalisant un masque détoxifiant à base d’argile pour chasser le maximum de particules chimiques et permettre aux pigments naturels de bien imprégner les cheveux. 

Est-ce que les colorations végétales abîment les cheveux ?

Les actifs contenus dans les colorations végétales agissent rapidement, comme des soins spécifiques, sur la chevelure : les pigments naturels se déposent sur la fibre capillaire et gainent les écailles des cheveux. Une fois la couleur réalisée, les cheveux sont donc nourris, brillants et plein de vitalité. 

Attention, la couleur végétale peut être à l’origine d’allergies !

Il est tout à fait possible d’être allergique à une plante. C’est pourquoi on conseille toujours d’effectuer un test préalable : déposez quelques gouttes de couleur à l’intérieur de votre poignet et patientez quelque 48 heures. En l’absence de réaction cutanée, vous ne risquez rien ! Le cas échéant, abstenez-vous.

Comme toute couleur, pour garder son éclat, la coloration végétale nécessite une attention particulière.

Pour préserver les pigments naturels, mieux vaut utiliser des shampooings sans sulfates. On évite toute trace produit chimique pour faire respirer les cheveux et les laisser profiter des bienfaits des pigments naturels. 

L’utilisation d’un après-shampoing et d’un masque naturels est également indispensable pour maintenir un beau résultat dans le temps. Ils peuvent contenir des ingrédients hydratants d’origine végétale (glycérine, huiles, beurres, etc) et raviveurs de brillance et de couleur (argile, huiles essentielles, etc).

Par ailleurs, avant d’appliquer la coloration, mieux vaut appliquer une crème ou une autre lotion grasse sur tout le contour du visage et des oreilles. Objectif : faire « tampon » et protéger votre peau. Et si le mal est déjà fait, un léger gommage va permettre de rattraper les dégâts en estompant la couleur.



Source link

0 comment
0 FacebookTwitterPinterestEmail



cheveux ternes que faire

Quand les écailles qui recouvrent la tige du cheveu sont trop écartées à cause du soleil, du sèche-cheveux, du stress ou de la pollution, la lumière est absorbée et la chevelure prend une allure terne. Nos cheveux perdent de leur éclat, deviennent secs, rêches, cassants… Pour les aider à retrouver brillance et souplesse, il suffit de resserrer leurs écailles. Découvrez tous les bons gestes et les routines salvatrices pour affronter l’hiver (ou l’automne) en toute sérénité capillaire !

On les néglige ou on les chouchoute, mais on en sait souvent peu sur nos cheveux. Chacun d’entre eux est composé d’écailles disposées de la même manière que des tuiles sur un toit. Lorsque nos cheveux sont en bonne santé, ces écailles sont aplaties sur les cuticules et réfléchissent la lumière, ce qui donne l’aspect éclatant à la chevelure.

Dans le cas des cheveux ternes, lesdites écailles sont ouvertes (ou écartées) et absorbent la lumière au lieu de la réfléchir. Les cheveux perdent donc en brillance, deviennent rêches, cassants et sont plus difficile à coiffer, surtout quand on veut leur apporter du volume. 

Causes : pourquoi mes cheveux ne sont plus aussi brillants ?

Carences alimentaires, changements hormonaux, agressions mécaniques ou chimiques, stress, soleil, pollution… Plusieurs raisons peuvent expliquer ce phénomène ! Tour d’horizon. 

Les changements hormonaux

Les changements hormonaux influencent tout notre corps, y compris la qualité de notre peau et celle de nos cheveux. En effet, chez la femme notamment, la nature de cheveux peut parfois changer en raison des fluctuations hormonales comme la grossesse, la ménopause, un trouble hormonal de type SOPK, etc. En cause, le plus souvent, la chute brutale d’œstrogènes (hormones féminines), qui impacte la production de kératine et de sébum. Résultat : des cheveux plus fins, ternes et cassants. 

Une mauvaise alimentation

Pour être en bonne santé, nos cheveux ont besoin de bons nutriments. Des repas peu variés et trop riches en sucre ou en gras ont non seulement un impact sur notre poids et notre santé, mais aussi sur notre santé capillaire.

Une carence en fer, en acides gras ou en vitamine B6 peut être responsable d’un manque de brillance des cheveux. Consultez un nutritionniste si besoin, qui vérifiera vos éventuelles carences en fer, en oméga-3 ou 6, en vitamine B et / ou en zinc. Pour rappel, les aliments riches en :

  • acides gras : huile de poisson (morue), noix de coco, avocat, saumon, beurre, chocolat noir, etc.
  • vitamine B : levure de bière, graines de tournesol, germes de blé, noix, lentilles, soja, bananes, avocats, etc. 
  • fer : produits carnés, fruits de mer (huitres, palourdes, moules), légumineuses, céréales complètes, chocolat noir, etc. 

Les excès de coiffure et de coloration

Les agressions mécaniques (utilisation courante du sèche-cheveux, lissage, bouclage, brossage trop brutal, coiffures trop serées, etc) et chimiques (excès de colorations, défrisage, etc) sont souvent à l’origine d’une détérioration des cheveux – voire d’une perte de cheveux. Conclusion ? Pour éviter les cheveux ternes, laissez-les respirer de temps en temps !

Changement de saison, calcaire, pollution… Les agressions extérieures

Au quotidien, les sources d’agressions des cheveux sont nombreuses (et on ne les maîtrise pas toujours) : 

  • Les changements climatiques ont un impact sur l’état de nos cheveux. En automne, ils ont souvent été désséchés par l’été et on constate fréquemment des chutes de cheveux et une perte d’éclat. En hiver, les changements de température (le froid à l’extérieur, mais aussi les transitions chaud / froid) et le port de bonnet et d’écharpes qui favorisent les frictions participent aussi à dégrader la qualité de nos cheveux. 
  • La pollution impacte aussi la santé de nos cheveux : les particules présentes en suspension dans l’air pollué se déposent sur notre cuir chevelu et nos longueurs, ce qui a pour effet de les assécher et de les ternir. 
  • Enfin, l’eau trop calcaire peut être responsable de l’apparition de pellicules, mais aussi d’une perte de brillance. 

La prise en charge des cheveux ternes demande quelques adaptations. Évitez tout ce qui peut abîmer vos cheveux : 

  • limitez l’utilisation du sèche-cheveux (et restez à une dizaine de centimètres de votre cuir chevelu) ; 
  • espacez les lissages et bouclages
  • préférez les colorations végétales
  • évitez les coiffures trop serrées
  • faites attention à votre alimentation : mangez varié et équilibré en favorisant les fruits et légumes riches en vitamines, la viande, les légumineuses, les oléagnieux, les œufs, le poisson, etc. 
  • ne brossez pas vos cheveux trop brutalement, mais brossez-les tout de même, car cela permet de bien répartir le sébum sur les longueurs ! ; 
  • contrôler le taux de calcaire de votre eau. S’il est trop élevé, misez sur des astuces naturelles comme un rinçage au vinaigre blanc (voir ci-dessous). 
  • utilisez un spray protecteur anti-pollution pour cheveux, ou un spray de protection anti-uv pendant l’été ; 
  • enfin, pensez à faire couper les pointes tous les deux à trois mois environ (ou plus régulièrement, selon vos envies et la qualité de vos cheveux). 

Quels shampoings, masques et soins pour cheveux ternes ?

On mise sur des soins adaptés. Bien souvent, les cheveux secs sont aussi ternes : on part donc sur une routine de soins complète incluant un shampoing, un après-shampoing et un masque nourrissant ou hydratant, selon la nature de vos cheveux. Espacez idéalement les lavages pour ne pas trop ouvrir les écailles des cheveux. 

Choisissez des produits doux (si possibles naturels) pour ne pas fragiliser davantages vos cheveux : on évite les formules agressives contenant du collagène, du silicone ou du sulfate. Au quotidien, prenez bien le temps de masser le cuir chevelu pendant votre shampoing – sans frotter, ce qui pourrait l’agresser davantage. Appliquez ensuite l’après-shampoing sur toute la longueur, en insistant sur les pointes. Au moment de rincer, éliminez bien tous les résidus de produit qui pourraient rester incrustés et ternir les cheveux.

Astuce bien connue : terminez cette étape par un jet d’eau froide pour gainer les écailles capillaires (l’eau chaude, elle, les ouvre). Essorez-les ensuite sans frotter, et, si possible, laissez-les sécher à l’air libre. 

Concernant les masques, privilégiez également des formules naturelles, sans produits agressifs qui simuleraient en plus la bonne santé de nos cheveux. Appliquez-les en profondeur une fois par semaine, et laissez-les poser quelques minutes ou plusieurs heures, selon les actifs et vos impératifs.  

Cheveux colorés et / ou crépus : deux cas particuliers 

Les cheveux colorés peuvent être fragilisés par l’oxydation liée à certains types de décolorations, de colorations temporaires ou permanentes. Les écailles des cheveux s’ouvrent pour éliminer les pigments, et éventuellement les remplacer par la teinture. Ce qui explique pourquoi les cheveux colorés ou décolorés sont souvent abîmés et nécessitent une attention toute particulière. 

Quant aux cheveux crépus, ils sont souvent ternes, car leur constitution ne retient pas bien l’eau, ce qui les rend moins brillants. Ils ont d’autant plus besoin de soins hydratants en profondeur, tout comme les cheveux bouclés.

Huiles essentielles et autres solutions naturelles : nos recettes de grand-mère

Économiques et naturels, de nombreux masques faits maison peuvent tout raviver l’éclat des cheveux ternes. Préparez par exemple un bain d’huile à base d’huile d’olive, d’huile de ricin, d’huile d’argan ou d’huile de coco (voire de plusieurs réunies), répartissez la mixture sur toutes vos longueurs, protégez-les d’une serviette et laissez agir toute la nuit sous film alimentaire. Lavez-les ensuite à plusieurs reprises avec un shampoing doux pour vous assurer que toute l’huile est partie.

Si vous préférez les eaux de rinçage, vous pouvez vous rincer les cheveux avec du jus de citron ou un peu de vinaigre dilué dans de l’eau tiède. Tous deux sont connus pour apporter force et brillance aux cheveux. 

Autrement, vous pouvez préparer une infusion maison. Les blondes choisiront des fleurs de camomille, les brunes des feuilles de sauge ou de romarin et les rousses des fleurs d’hibiscus. Faites bouillir de l’eau minérale, ajoutez cinq cuillerées à soupe de la plante que vous avez choisie, laissez infuser 30 minutes et versez dans une bouteille. Vous pouvez l’utiliser après le shampoing habituel, sans rincer, plusieurs fois par semaine.



Source link

0 comment
0 FacebookTwitterPinterestEmail


Des formules naturelles et envoûtantes

Garancia, l’expert en cosmétique clean et responsable a imaginé 5 coffrets cadeaux inédits aux rituels évocateurs de rêves et de magie. On y retrouve ses best-sellers aux formules à l’efficacité ultra rapide comportant jusqu’à 99,5% d’ingrédients d’origine naturelle, et toujours cette sensorialité et ces parfums qu’on aime tant ! Très bien notés sur les applications, les soins du Laboratoire Garancia allient le pouvoir de la science et de la nature de manière responsable, avec des packagings éco-conçus (plus de 8 tonnes de plastique  vierge économisées par an*, grâce au carton ultra premium certifié FSC sans fenêtre en plastique !). Savéria Coste, la fondatrice du Laboratoire Garancia, ne manque jamais de souligner que ses formules sont “cleans, sensorielles, responsables et si efficaces qu’elles en deviennent magiques !”. Parfaits en cette période de fête !

microsoftteams image (45)

© Garancia

Des rituels de beauté à l’efficacité magique !

Chacun des 5 coffrets, en plus d’être très joli et éco-conçu, offre un rituel ciblé et complet pour tous les types de besoins. On y retrouve les produits phares de la gamme à l’efficacité prouvée, ultra rapide, et jusqu’à 2 produits offerts**.

Pour une action 2 en 1 hydratation flash et un effet bonne mine instantané, partez à la découverte du coffret Rituel Hydratation Bonne mine avec sa crème d’eau [Diabolique Tomate]. Idéal pour les lendemains de soirée, c’est le coffret Rituel Hydratation Anti-Fatigue qu’il vous faut ! Sa gelée cristalline [Diabolique Glaçon], vous fera gagner des heures de sommeil ! Pour retrouver une peau parfaitement éclatante, le coffret Rituel Eclat et son célèbre [Pschitt Magique] à effet « peau neuve » en 30 secondes, va vous bluffer. Sans oublier le coffret Rituel Anti-âge Global et sa gamme Mystérieux qui agit sur toutes les rides, même d’expression et offre un effet « lifting » avec le sérum [Repulpant] en seulement 30 minutes. Un coup de baguette magique et le tour est joué… Et le 5ème coffret qui répond à tous les besoins : le Rituel Multi-Masking. Avec son iconique [Pschitt Magique] au format découverte et ses quatre masques [Bal Masqué des Sorciers], offrez-vous une expérience sensorielle inédite ! Pour ces fêtes de fin d’année, pensez à vous, et comme le dit Savéria Coste : “Offrez-vous un rituel magique évocateur de rêves et d’émotions. Il n’y a pas de magie sans science. Laissez-vous envoûter…”

*basé sur les prévisions de vente des coffrets cadeaux Garancia 2022

 **hors rituel Multi-Masking



Source link

0 comment
0 FacebookTwitterPinterestEmail
Newer Posts