Blanchiment anal : pourquoi, comment, quel prix ?

by



blanchiment anal

Dépigmentation de la zone intime : une demande de plus en plus courante

Dans un contexte où la quête de perfection corporelle est prégnante, où les tabous liés à la sexualité se lèvent peu à peu, où l’épilation intégrale se démocratise et où l’industrie du porno ne cesse de s’élargir, le blanchiment ou la dépigmentation de la zone intime (péri-vulvaire et péri-anale) a gagné en popularité. Un nombre croissant de personnes, aussi bien hommes que femmes, cherchent à uniformiser la couleur de leur peau dans ces zones pour des raisons purement esthétiques.

Selon les régions du monde, la demande de ces interventions peut aussi être liée à des mœurs culturelles. Par exemple, au Moyen-Orient et en Asie, la peau blanche est valorisée car signe de richesse : la dépigmentation des zones intimes peut ainsi être demandée en préparation de la nuit de noces.

Blanchiment de l’anus et/ou du vagin : pourquoi ?

Le blanchiment des zones intimes est proposé en réponse à une hyperpigmentation de cette partie du corps, qui peut être source de profonds complexes chez les personnes qui y sont sujettes, et même nuire à leur sexualité.

Cette hyperpigmentation peut être liée à plusieurs facteurs : l’âge, l’origine ethnique (plus spécifique chez les personnes originaire du Maghreb ou les personnes métissées), les frottements quotidiens (vêtements trop serrés ou obésité), la transpiration ou encore les changements hormonaux (après une grossesse). Dr Bertrand Durantet, médecin esthétique.

Les personnes concernées peuvent donc chercher à éclaircir ces zones dans le but d’obtenir une couleur de peau plus uniforme.

« Bien qu’elle soit considérée comme une méthode de médecine esthétique, il existe un véritable aspect médico-psychologique à cette pratique, qui peut aider certaines personnes très complexées à retrouver un épanouissement personnel et sexuel », ajoute le spécialiste.

Notons par ailleurs que le blanchiment de l’anus et du vagin est une pratique sûre et sans danger lorsqu’elle est effectuée correctement et avec des produits adaptés. Il est toutefois indispensable de se renseigner et de consulter un professionnel avant de se lancer dans ce type de traitement.

Blanchiment anal : comment blanchir sa raie ?

Le blanchiment de la zone intime peut être pratiqué médicalement en cabinet par le biais de deux techniques : le laser et le peeling. Il existe également des crèmes éclaircissantes vendues en pharmacie pour un blanchiment fait à la maison.

Le peeling

Le peeling chimique est une des techniques les plus utilisées pour le blanchiment anal. Il consiste à appliquer un agent chimique sur la zone à traiter, provoquant une exfoliation contrôlée de la peau. Cette méthode permet une desquamation, provoquant l’élimination des cellules pigmentées remplacées par une nouvelle couche de peau plus claire.
C’est un peeling moyen, qui doit être pratiqué sur une zone intime parfaitement épilée.

En amont, le patient doit préparer la zone en appliquant une crème éclaircissante préalablement prescrite et formulée en pharmacie. Au moment de la séance, le praticien applique le produit formulé à base d’acide trichloroacétique à l’aide d’un pinceau et d’un coton tige. Dr Durantet.

Puis, une crème apaisante est appliquée pendant une semaine sur la zone traitée, et en relais une crème cosmétique éclaircissante pendant un mois pour entretenir le résultat.

C’est une méthode efficace pour réduire la production de mélanine, mais elle nécessite généralement plusieurs séances pour obtenir le résultat escompté. Il est recommandé de recourir à un professionnel afin d’éviter tout risque d’irritation de cette zone délicate.

Le laser

La zone anale peut être éclaircie à l’aide d’unlaser CO2 fractionné. Cette technique, supervisée par un médecin dermatologue ou esthétique, utilise le laser produisant un faisceau de dioxyde de carbone qui desquame la couche superficielle de la peau, afin d’éliminer l’excès de mélanine responsable de la pigmentation de la peau.

En général, plusieurs séances sont nécessaires pour obtenir un résultat optimal.

Le blanchiment anal au laser peut provoquer une sensation de brûlure ou de piqûre lorsque le faisceau touche la peau. Pour réduire l’inconfort, la plupart des praticiens appliquent une crème anesthésiante avant le traitement.

La dépigmentation au laser des zones intimes doit être réalisée dans un centre médical certifié pour garantir la sécurité du patient.

Crèmes

Il existe de nombreuses crèmes destinées au blanchiment anal disponibles en pharmacie. Elles sont vendues comme une alternative non invasive, plus abordable et plus simple au laser et au peeling. Ces crèmes contiennent des agents éclaircissants, comme l’hydroquinone, qui inhibent la production de mélanine, ce qui conduit à un éclaircissement graduel de la peau.

L’efficacité de ces crèmes est très limitée, et elles ne suffiront pas à obtenir un éclaircissement significatif et durable pour les personnes souffrant d’une hyperpigmentation importante. Dr Durantet.

En général, les crèmes éclaircissantes doivent être appliquées sur une peau propre et sèche, une à deux fois par jour. Il est crucial de bien suivre les instructions du fabricant pour optimiser les résultats et minimiser les risques d’irritation cutanée.
Par ailleurs, avant d’utiliser ces produits, il est essentiel de faire un test cutané pour vérifier la tolérance de la peau à la crème.

Prix : quel est le tarif pour se faire blanchir l’anus ?

Le prix d’un blanchiment anal varie en fonction de la méthode choisie et du professionnel qui réalise le traitement.

Le blanchiment par laser est la méthode la plus onéreuse. Dans un cabinet de dermatologie, le coût moyen d’une séance est d’environ 600 euros. Le nombre de séances nécessaires dépend de la pigmentation de la peau mais il faut généralement prévoir un minimum de 2 à 3 séances. Le coût total se situe donc entre 750 à 1 800 euros.

Le blanchiment par peeling coûte en moyenne 300 euros par séance. En fonction du phénotype de la personne concernée, un blanchiment nécessitera deux à trois séances de peeling espacées d’un mois environ, pour un tarif total de 600 à 900 euros.

Des variations de prix peuvent également exister en fonction de l’établissement de santé choisi pour le traitement. Il est donc recommandé de comparer plusieurs offres avant de prendre une décision.

Les produits de blanchiment anal vendus en pharmacie, sous forme de crème, gel ou spray, sont généralement moins chers. Leur prix varie entre une vingtaine et une trentaine d’euros par tube ou spray.



Source link

Related Posts

Leave a Comment