Avec ces 5 astuces de nutritionniste, dites enfin ciao aux grignotages

by


Allez, on arrête de grignoter !

On le sait tous, il est fortement recommandé de ne pas grignoter entre les repas. Outre le fait de prendre du poids, le grignotage déséquilibre l’alimentation, est mauvais pour les dents et perturbe la digestion. Si vous avez la fâcheuse habitude de manger à n’importe quelle heure de la journée, la diététicienne Jessica Peyrou, connue sous le pseudo Jessdiet.nutrition sur Instagram, dévoile 5 de ses astuces pour arrêter.

  • Bien équilibrer ses repas

Selon l’experte, des repas équilibrés sont le secret pour arrêter de grignoter. En effet, les féculents apportent du plaisir, de l’énergie et une sensation de satiété, tout comme les fruits et les légumes, riches en fibres. Aussi, les protéines permettent de produire de la sérotonine. Lorsque l’on en manque, on ressent une envie de sucre ou de gras vers 16 ou 17 heures…

Les goûters ne sont pas réservés aux enfants, bien au contraire ! Une petite collation dans l’après-midi permet de répartir ses apports caloriques journaliers tout en limitant les pulsions alimentaires. Vous pouvez donc manger un fruit, quelques amandes, du chocolat noir ou encore une part d’un gâteau healthy. Des recettes sont d’ailleurs à retrouver sur le profil de l’experte !

Un manque de sommeil augmente la sécrétion de ghréline, soit l’hormone qui stimule l’appétit, et diminue la sécrétion de leptine, l’hormone qui réduit l’appétit. Lorsque vous dormez mal, vous obtenez le combo de choc pour avoir faim et grignoter n’importe quoi, à n’importe quelle heure.

  • Boire suffisamment d’eau

Selon la nutritionniste, nombreux sont ceux qui confondent la faim et la soif. Boire suffisamment d’eau au cours de la journée permet donc de réguler sa faim, mais aussi la fatigue et la mauvaise humeur. Deux facteurs qui peuvent vous donner des envies de sucre pour vous sentir reboosté.

Les émotions sont très souvent à l’origine des envies de manger compensatoires. Quand on est triste, on se réconforte avec une petite douceur par exemple. Pour l’experte, le principal est d’accueillir ses émotions et de leur trouver un exutoire (le sport, la méditation…). Si vous vous rendez compte que celles-ci impactent vraiment votre alimentation, n’hésitez pas à vous faire aider par un professionnel de santé.





Source link

Related Posts

Leave a Comment