attention, Lidl et l’UFC-Que Choisir sont les cibles d’une toute nouvelle escroquerie

by


L’inflation nous oblige à être toujours à l’affût des bons plans pour faire des économies. Dans la jungle des bonnes affaires qui tombent dans nos boîtes mail, certaines sont des arnaques.

En effet, des malfrats en profitent pour se fondre dans la brèche et tentent de nous duper. Ils se servent de grandes enseignes, comme Lidl, pour soutirer de l’argent à leurs victimes. La dernière escroquerie en date ? Faire croire aux victimes qu’elles ont la possibilité de recevoir un Monsieur-Cuisine gratuit

Attention à l’arnaque au Monsieur-Cuisine de Lidl

Tout commence par la réception d’un mail à l’offre alléchante. Une fois que vous l’ouvrez que vous cliquez sur le lien, vous tombez sur une page aux couleurs de la marque Lidl. Le logo de l’UFC-Que Choisir est également présent, de manière à inspirer la confiance. Pour avoir votre magnifique robot gratuitement, vous n’avez plus qu’à répondre à une enquête. Celle-ci est somme toute basique. On vous demande si vous êtes satisfait de Lidl.

Après cela, vous avez un formulaire à remplir où on vous demande des informations basiques : nom, prénom, adresse pour la livraison… C’est là où le pot aux roses se dévoile puisqu’il faut aussi entrer vos coordonnées bancaires. Après tout cela, nous pouvons vous assurer que vous ne recevrez jamais votre Monsieur-Cuisine. Et pour cause : malgré les apparences, Lidl n’est pas à l’origine du site. Il s’agit bel et bien d’une arnaque bien ficelée.

À lire également : 

Comment se protéger de ce type d’arnaque ?

C’est un exemple parmi tant d’autres. L’hameçonnage est le nom de cette technique bien rôdée. La commission nationale informatique et liberté (CNIL) donne quelques pistes pour vous en protéger :

• Signalez les escroqueries auprès du site www.internet-signalement.gouv.fr.

• Supprimez les messages puis videz la corbeille.

• S’il s’agit de votre messagerie professionnelle, transférez les courriels au service informatique et au responsable de la sécurité des systèmes d’information de votre employeur pour vérification. Attendez leur réponse avant de supprimer le courrier électronique.

• Allez sur la plateforme cybermalveillance.gouv.fr : que vous soyez professionnel ou particulier, vous y trouverez des conseils et serez guidé pour tenter d’identifier la nature de l’incident dont vous êtes victime.

• Contactez, si vous le souhaitez, Info Escroqueries au 0 805 805 817 (prix d’un appel local depuis un poste fixe ; ajouter 0.06 euro/minute depuis un téléphone mobile) – du lundi au vendredi de 9h à 18h.

Selon une enquête de l’INSEE, le phénomène touche particulièrement les Français. Pour ce qui est de la fraude à la carte bancaire, près de 15 % d’entre eux en sont victimes, contre « seulement » 9 % dans l’ensemble de l’Union européenne.

Ces arnaques ne sont pas une fatalité, il ne faut pas en avoir honte, parlez-en autour de vous et faites-vous aider. Quand vous avez un doute, n’hésitez pas à en parler à un proche de confiance.





Source link

Related Posts

Leave a Comment