À cause d’une erreur sur le calcul de sa retraite, ce couple va perdre 300 euros par mois, « On n’a aucune explication »

by


En France, la pension de retraite est un revenu versé aux personnes ayant atteint l’âge de la retraite. Elle est calculée en fonction des salaires perçus au cours de la carrière et du nombre d’années de cotisation. Le couple formé par Chantal et Jacky est sous le choc à la suite d’une mauvaise nouvelle reçue à propos de cette pension.

Une retraite réduite de 30 %

Dans une lettre reçue le 17 janvier dernier, ils ont appris que la retraite de Chantal, âgée de 79 ans, sera réduite de 30 %. Par conséquent, depuis le 1er février 2023, la retraitée ne touche plus que 831,42 euros par mois. « Je ne dors plus, je ne mange plus, j’ai le moral au fond des baskets », confie-t-elle au Parisien. 

Pour mieux comprendre cette situation, il est nécessaire de revenir sur le parcours de vie de Chantal. En 1981, elle a divorcé du père de ses trois enfants. Trois ans plus tard, elle a commencé à fréquenter Jacky, son actuel compagnon. Après le décès de son ex-mari, elle a demandé une pension de réversion, mais sa demande a été refusée en raison de leurs revenus élevés. 

Ils n’ont reçu « aucune explication »

Grâce à la réforme Sarkozy, qui est entrée en vigueur un an plus tard, Chantal a reçu une pension de réversion de 370 euros par mois. Par ailleurs, elle a également perçu un rappel de 3 000 euros pour les montants non payés depuis le début de l’année 2009. « Nous n’avons pas cherché plus loin et nous avons vécu avec cela pendant près de quinze ans », a déclaré Jacky dans Le Parisien.

En juillet dernier, lorsque les retraites ont été augmentées de 4 %, Jacky a constaté cette hausse sur son compte. Mais pas Chantal. Malgré plusieurs demandes d’informations auprès de leur caisse de retraite, le couple n’a obtenu aucune réponse. La déception a culminé avec la réception de la lettre du 17 janvier dernier. Jacky a déclaré : « Nous n’avons reçu aucune explication, pas même une excuse. »

À lire également :

Un paiement excessif de 18 000 euros

La Carsat Nord-Est a récemment découvert qu’il y a 14 ans, les ressources de Jacky n’avaient pas été prises en compte lors du calcul de la pension de réversion de Chantal. Cela a entraîné un paiement excessif de 18 000 euros pendant toutes ces années.

Cependant, en raison de leur erreur, la caisse de retraite a décidé de ne pas demander ce montant à Chantal. Avec ces 300 euros mensuels en moins, le mode de vie des retraités se voit bouleversé. Avec l’inflation en plus, ils ont choisi de ne pas partir en vacances.





Source link

Related Posts

Leave a Comment