5 clés pour comprendre (enfin) ce qui se passe dans la tête des hommes

by



1biba 15

Les hommes ont aussi leurs mystères. Si le caractère des femmes est très souvent pointé du doigt pour être plus complexe et changeant, cela reste un cliché grossier largement favorisé par le patriarcat. La psychologie des hommes, comme celle des femmes, est pleine de nouveautés à explorer et à comprendre pour l’autre sexe. C’est l’un des grands défis de la vie de couple : se mettre à la place de l’autre sans jamais vraiment pouvoir expérimenter ce qui se passe dans sa tête. Pas de panique toutefois, il y a des façons de rendre les choses plus faciles.

La sexologue Catherine Solano a écrit de nombreux ouvrages sur la santé et sur le couple, en particulier sur la sexualité. Elle est aujourd’hui journaliste radio sur RFI dans l’émission Priorité Santé. Chaque mois, elle répond aux interrogations des auditrices sur différents sujets. Lors d’un épisode consacré à la sexualité masculine, les questions n’ont pas manqué de prouver que de nombreuses femmes s’interrogent beaucoup sur comment leur partenaire perçoit la relation, notamment à travers le rapport au sexe. 

Les hommes, ces créatures qui nous ressemblent ! 

Faire une dichotomie basique entre le mutisme des hommes et les femmes étant en général plus bavardes peut aisément mener à des écueils teintés de misogynie. Néanmoins, même s’il s’agit d’une construction sociale, beaucoup de femmes s’interrogent sur la communication des hommes, qui semble parfois se limiter au strict nécessaire. Quand il est question de sentiments ou même de sexe, cela peut même tourner à une réduction drastique du vocabulaire disponible. Pourtant, comme le souligne la sexologue, c’est sans doute là que réside la première clé pour s’épanouir

Mais, qu’on ne s’y trompe pas, notre prétendue profusion de mots n’est pas pour autant nécessairement plus facile à décrypter. Certaines d’entre nous sont aussi peu affables alors que certains hommes peuvent se montrer dignes d’un conteur de cirque ! Nous nous ressemblons dans nos peurs, mais nos façons de les aborder peuvent différer, notamment parce que certaines constructions sociales nous ont poussés à les penser différemment. Quoi qu’il en soit, il faut trouver un langage commun

Décrypter l’autre 

Une autre clé, fournie par Catherine Solano, s’appuie sur la compréhension du passé de l’autre. Les expériences de chacun construisent son arsenal émotionnel d’aujourd’hui. La sexologue, suivant ici certaines idées de psychanalyse très freudienne, insiste sur l’importance de la relation que l’homme a pu avoir avec sa mère. Qu’il cherche à récréer le lien maternel ou, au contraire, à s’en éloigner le plus possible, il vaut mieux être prévenue. Rien de tel qu’une observation in situ, lorsque c’est possible, pour savoir de quoi il retourne. Il ne vous reste plus qu’à aborder le prochain repas chez vos beaux-parents comme une Dian Fossey du XXIe siècle, étudiant les habitudes de votre gorille favori. 

À lire également : 

Le sexe aussi est un langage 

Bien évidemment, pour la sexologue, beaucoup de réponses résident dans la sexualité des hommes. Celle-ci n’est souvent que le reflet de la relation elle-même. Lorsqu’une auditrice exprime son inquiétude du fait que les hommes ne seraient uniquement attirés par le sexe et prêts à tout pour ça, la spécialiste apporte des éléments d’explication. Tous les hommes ne sont pas des satyres en puissance, cherchant à tromper leur partenaire. Néanmoins, pour la sexologue, beaucoup d’hommes utiliseraient la sexualité comme un moyen d’expression, comme une façon de mettre à jour des sentiments non dits. Elle reconnaît aussi qu’une certaine image de la “virilité n’aide guère en la matière. 

Sous la couette, il faut donc aussi que nous soyons attentives à ce que monsieur essaie peut-être de nous dire par ses gestes. Il ne faut pas non plus oublier qu’ils ont aussi leurs failles, leurs fragilités, leurs peurs, tout comme nous. La pression de la performance peut peser lourd. Même si l’homme peut être plus “mécanique” dans sa sexualité, il ne faut pas nécessairement en oublier que la notion de plaisir est plus profonde qu’un simple orgasme. Se sentir désiré, que l’on soit une femme ou un homme, c’est une clé importante pour s’épanouir et prendre confiance. Cela s’en ressentira d’autant dans la relation, et inversement. Un cercle vertueux en somme !



Source link

Related Posts

Leave a Comment