4 conséquences désastreuses d’une mauvaise hygiène bucco-dentaire

by



shutterstock 2165417217

Seul un Français sur trois est conscient que les problèmes bucco-dentaires sont susceptibles d’impacter son état de santé général, selon l’institut de sondages OpinionWay. Pourtant, les dégâts en bouche ne se limitent pas à la cavité buccale. Ils peuvent provoquer des répercussions importantes à distance. D’où la nécessité de veiller à une bonne hygiène bucco-dentaire et de consulter son dentiste au moins une fois par an ; et par là même de cesser d’appartenir aux quatre Français sur dix qui s’abstiendraient de consulter par peur de la douleur, de l’anesthésie, du bruit de la fraise…

Pourquoi se détartrer les dents protège contre les infarctus ?

Un détartrage n’est pas qu’un acte esthétique. L’accumulation de plaque dentaire, qui se transforme en tartre au contact des minéraux de la salive, génère une gingivite, voire une parodontite. Or ces inflammations de la gencive et du tissu de soutien des dents augmentent de 70 % le risque d’infarctus ou d’insuffisance cardiaque, car les bactéries pathogènes présentes dans la bouche passent facilement dans la circulation sanguine. Certaines d’entre elles accélèrent la formation de caillots sanguins susceptibles de boucher les artères, selon une étude polonaise de l’université de Wroclaw. Elles peuvent aussi infecter les valves cardiaques et déclencher une endocardite. Pour ménager son cœur, mieux vaut donc se faire détartrer les dents tous les six à dix mois.

Quel rapport entre les dents et les problèmes de dos et de cervicales ?

Une dentition déséquilibrée peut être à l’origine de nombreuses douleurs vertébrales ou articulaires. Une dent tombée non remplacée, un kyste sous une molaire ou une couronne trop bombée induit des dérèglements biomécaniques en chaîne. Cela peut créer une déviation de la mandibule qui se répercute sur l’ensemble du squelette. Les muscles des mâchoires étant reliés fonctionnellement aux muscles du cou et du dos, la tension se transmet à l’omoplate puis aux vertèbres, voire jusqu’au bassin qui peut légèrement basculer et faire adopter une posture douloureuse à l’ensemble du corps. Près de 30 % des torticolis, dorsalgies et lombalgies seraient ainsi la conséquence d’une mauvaise occlusion dentaire. Seuls un dentiste ou un orthodontiste peuvent y remédier.

via GIPHY

Pourquoi ma douleur à la dent dégénère en migraine ?

Une carie située sur une molaire, ou une prémolaire de la mâchoire supérieure, peut engendrer une sinusite car ces dents sont très proches des sinus, ces cavités logées à l’intérieur du crâne qui communiquent avec le nez. L’infection peut donc s’y propager rapidement et causer des maux de tête à répétition. Une mâchoire déséquilibrée peut également induire des migraines suite à la compression d’un nerf facial. En cas de céphalées inexpliquées, pensez donc à consulter votre dentiste.

Pourquoi avoir des dents manquantes fait grossir ?

Aussi surprenant soit-il, il existe un lien étroit entre la santé dentaire et le tour de taille. Ne disposer que de 21 dents valides sur 32 multiplie par trois le risque de surpoids. Il a en effet été montré qu’avoir des dents manquantes ou abîmées est la porte ouverte au surpoids et à l’obésité. Les forces masticatoires étant mal réparties, croquer ou mâcher devient difficile. Les personnes se dirigent donc préférentiellement vers des aliments mous, souvent industriels gras et sucrés, plutôt que vers des crudités ou des fruits.

En quoi une mauvaise hygiène dentaire peut favoriser l’apparition du cancer ?

Des chercheurs de l’université de New York ont prouvé que se brosser régulièrement les dents réduit de plus de 20 % le risque de cancer de la gorge et de l’œsophage. Leur étude, publiée en décembre 2017 dans la revue Cancer Reseach, incrimine une bactérie – Tannerella forsythia – inductrice de cancers. Alors qu’une bonne hygiène dentaire évite la prolifération de ces bactéries, un brossage approximatif laisse leur population s’accroître et commettre des dégâts sur les gencives, puis dans la gorge et l’œsophage.
Une autre équipe américaine a, quant à elle, montré qu’une autre bactérie buccale – Fusarium nucleatum – pouvait générer des cancers intestinaux. Connue comme source d’inflammation des gencives, elle est capable de se propager tout au long du tube digestif et de favoriser le développement de tumeurs au niveau du côlon. Une raison de plus de prendre rendez-vous avec votre dentiste si vos gencives saignent, gonflent ou deviennent douloureuses.

À lire aussi :



Source link

Related Posts

Leave a Comment